Ils n'ont pas eu le bac, et alors ?

Les épreuves 2015 ont commencé mercredi 17 juin avec la traditionnelle épreuve de philo© Stephane Mahe Source: Reuters
Les épreuves 2015 ont commencé mercredi 17 juin avec la traditionnelle épreuve de philo

Alors que les lycéens français suent sang et eau sur leurs copies, et que leurs parents se triturent les doigts, morts d'angoisse, RT vous propose de découvrir ceux qui ont réussi dans la vie... mais sans pour autant avoir obtenu leur bac !

«Passe ton bac d'abord !», cette phrase grand classique de la relation parents-adolescents reflète bien l'attachement que portent les Français à cet examen créé sous Napoléon. Qui peut imaginer en effet que son rejeton puisse devenir quelqu'un s'il ne décroche pas le précieux «sésame» ? Pourtant c'est possible : hommes politiques, acteurs, chanteurs ou hommes d'affaires, ils sont nombreux à bien gagner leur vie sans avoir le bac.

Un ministre de la Culture...non bachelier

Parmi les personnages français les plus célèbres qui n'ont pas eu leur baccalauréat, on peut citer Guillaume Apollinaire. Elève docile et discipliné, le jeune Apollinaire a pourtant échoué à l'examen de fin de terminale, ce qui (heureusement) ne l'empêcha pas de devenir un grand poète. Ces oeuvres «Alcools» ou de «Calligrammes» sont d'ailleurs aujourd'hui encore étudiées à l'école.

Autre non-bachelier de talent : André Malraux. L'écrivain et ministre de la Culture, auteur de ce fameux discours devant le Panthéon a, lui, tout simplement abandonné ses études au niveau du lycée.

Plusieurs fois ministre sous Mitterrand (Défense, Economie), Pierre Bérégovoy se hissa quant à lui jusqu'à Matignon (1992-1993) et cela avec un simple... CAP d'ajusteur.

Pierre Bérégovoy avait dû quitter l'école très tôt car son père était malade© « Pierre Beregovoy » par Amalricc- Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons
Pierre Bérégovoy avait dû quitter l'école très tôt car son père était malade

Le maire de Nice, Les Républicains, Christian Estrosi n'a pas non plus décroché son bac. As de la moto, il avait à l'époque préféré se consacrer à sa passion plutôt qu'à ses études et avait déserté les bancs du lycée. C'est d'ailleurs de là qu'il tire son sobriquet ironique de «motodidacte».

Foule sentimentale qui a soif d'idéal

Autre catégorie: les acteurs, chanteurs, humoristes et présentateurs télé. Bien souvent, ces hommes et femmes de talent ont lâché l'école avant la terminale. Ainsi, Alain Souchon et sa foule sentimentale a par exemple raté deux fois le «bacho» avant de renoncer. Idem pour son compère Laurent Voulzy. La belle gueule du cinéma français, Alain Delon, est quant à lui diplômé en... charcuterie, car il était destiné à reprendre la boutique de son père.

Alain Delon a un CAP charcutier© Capture d'écran sur le site tsquirrel.com
Alain Delon a un CAP charcutier

Fabrice Luchini, lui, était garçon-coiffeur avant de devenir acteur. Pas de bac non plus pour Gérard Depardieu, Line Renaud, Jamel Debbouze, Jennyfer ou encore Nicolas Duvauchelle. Quant à Michel Drucker, célèbre animateur télé, devenu indissociable de son canapé rouge, il est parti de la maison à 17 ans...sans diplôme.

L'homme qui valait 14,8 milliards de dollars

Et pour preuve que décidément on peut faire des affaires sans le bac, citons l'exemple de François Pinault. L'homme d'affaires a en effet arrêté ses études à 16 ans. Cela ne fut pas un frein puisque qu'il créa le groupe PPR, pour Pinaut-Printemps-Redoute (devenu Kering), un des leaders mondiaux sur les marchés de la mode et de l'accessoire. Sa fortune personnelle est aujourd'hui évaluée à près de 15 milliards de dollars !

Et si parents, vous doutez encore après cette démonstration, vous pouvez toujours pousser vos enfants à faire du sport. 

Ni Zidane, ni Tsonga ne sont bacheliers. Ribery non plus...

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales