En leur offrant un pass culturel de 500 euros, Emmanuel Macron veut séduire les jeunes

En leur offrant un pass culturel de 500 euros, Emmanuel Macron veut séduire les jeunes © Charles Platiau Source: Reuters

Le candidat à la présidentielle estime que ce chèque pourrait être financé par une taxe sur le numérique, les distributeurs et les géants tels Facebook, Google ou Amazon. C'est l'une des rares mesures connue d'un programme qui reste mystérieux.

Invité sur les ondes de France Culture le 27 janvier, l'ancien ministre de l'Economie de François Hollande a présenté son projet «d'émancipation» qui vise à permettre à chacun de dépasser sa condition. A ses yeux, cette émancipation passe avant tout par l'accès à la culture. 

Il a donc proposé qu'un pass-culture d'une valeur de 500 euros soit offert à chaque jeune de 18 ans pour qu'il puisse accéder à des projets et des bien culturels, acheter des livres, aller au cinéma, se rendre à des concerts... Le candidat à la présidentielle affirme que ce dispositif, dédié aux jeunes le jour de leur majorité, pourrait être financé par une taxe sur les industries numériques «pour une partie très minoritaire» mais aussi par les diffuseurs, et par les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon). 

Le même jour, plusieurs vidéos ont été postées sur le compte Twitter d'Emmanuel Macron. On y voit notamment des jeunes interrogés dans la rue à la manière d'un «micro-trottoir» pour réagir à la proposition du pass-culture de 500 euros. «Quel concert iriez-vous voir, quel musée voudriez vous visiter ?» a-t-on demandé aux personnes interrogées.  

Une proposition «démago» visant à «acheter» le vote des jeunes ? 

Sur la toile, si la proposition d'Emmanuel Macron s'est très vite propagée, elle a aussi suscité son lot de réactions plutôt sceptiques. Ainsi, le député des Français de l'étranger Thierry Mariani a évoqué la démagogie du candidat du mouvement En marche !, expliquant qu'il serait plus judicieux de proposer aux jeunes un accès facilité à l'emploi...

...ou au moins, leur offrir un pass pour leur permettre de financer plus facilement leur permis de conduire, qui est d'une grande nécessité pour la recherche d'emploi, ont estimé des interautes.

Un argument repris également sur Twitter par des jeunes auxquels s'adressait l'ex-ministre de l'Economie :

 

D'autres encore ont vu dans la proposition du candidat un risque de voir se développer une sorte d'économie parallèle en lien avec ses pass-culture que les jeunes pourraient se revendre de manière illégale. Comme cela fut le cas en Italie par exemple.

Par ailleurs, certains en ont profité pour rappeler qu'en ce qui concerne les musées, point important des vidéos postées sur le Twitter d'Emmanuel Macron, ces derniers étaient en fait... déjà gratuits pour les moins de 25 ans. Un pass-culture n'aiderait en rien les jeunes à fréquenter les musées. 

Lire aussi : Emmanuel Macron aurait financé sa campagne avec l'argent du ministère de l'Economie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage