Orban se félicite que les pays européens aient la «permission» des USA de se diriger eux-mêmes

Orban se félicite que les pays européens aient la «permission» des USA de se diriger eux-mêmes Source: Reuters
Connu pour son souverainisme, Viktor Orban s'est félicité de la nouvelle orientation que semble prendre la politique étrangère des Etats-Unis depuis l'élection de Donald Trump

Les récentes déclarations de Donald Trump en faveur d'une nouvelle base pour les relations internationales ont reçu un accueil très favorable en Hongrie, même si Viktor Orban n'a pas manqué d'adresser une légère pique à la diplomatie américaine.

«Nous avons reçu la permission de la plus haute autorité de ce monde de pouvoir désormais faire passer nos intérêts en priorité», a déclaré le Premier ministre hongrois, Vicktor Orban, lors d'une conférence de presse ce 23 janvier. Il a ainsi commenté, non sans une certaine ironie, les déclarations du nouveau président des Etats-Unis, Donald Trump, qui a affirmé vouloir laisser «les pays se diriger eux-mêmes» et rechercher «l'amitié et la bonne volonté des peuples du monde».

Viktor Orban a ajouté qu'il s'agissait «d'une grande nouvelle, une grande liberté, un grand cadeau» qui était fait aux peuples du monde. Quelques jours auparavant, Peter Szijjarto, le ministre des Affaires étrangères hongrois avait, dans un communiqué, salué la volonté de Donald Trump de se distancier de la longue tradition d'«exportation de la démocratie aux autres nations». «Que cela cesse, ce serait une évolution très positive pour nous ainsi que pour le monde entier», s'était-il félicité.

«Les Français et les Allemands sont à la même page que nous et sont d'accord que ces règles, conçues pour les Etats-Unis, pour le système bancaire américain, sont totalement préjudiciables à l'Europe et ne sauraient nous être imposées», a conclu Viktor Orban, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse. 

Viktor Orban, réputé pour l'orientation souverainiste et eurosceptique de sa politique depuis son élection en 2010, avait été l'un des chefs d'Etat les plus enthousiastes après la victoire de Donald Trump en novembre 2016. 

Lire aussi : «C'est la fin de la non-démocratie libérale» : Viktor Orban salue la victoire de Donald Trump

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.