Dégel des relations franco-russes : Emmanuel Macron sur le point de faire marche arrière ?

Dégel des relations franco-russes : Emmanuel Macron sur le point de faire marche arrière ?© GEORGES GOBET Source: AFP
Emmanuel Macron

Le candidat à l'élection présidentielle a souligné lors de son dernier meeting le fossé de valeurs séparant selon lui la France de la Russie – quand, un an plus tôt, il plaidait avec force pour une levée des sanctions anti-russes.

Emmanuel Macron envisagerait-il d'adopter un positionnement plus dur vis-à-vis de la Russie ? C'est en tout cas ce que semble craindre le député des Français de l'étranger (Les Républicains) Thierry Mariani, qui a dénoncé dans un tweet le changement de ton vis-à-vis de Moscou du candidat à l'élection présidentielle, à l'issu de son discours de Lille du samedi 14 janvier.

Lors de ce meeting nordique, le leader du mouvement «En Marche !» a en effet tenu des propos peu amènes à l'égard de Moscou, affirmant que «parler avec la Russie, ça ne veut pas dire être fasciné par elle, ni oublier que nous ne partageons pas les mêmes valeurs».

De plus, l'ex-banquier de Rotschild a appelé de ses vœux la constitution d'«une vraie Europe de la sécurité, de la Défense» face à la Chine, aux Etats-Unis de Donald Trump et à la Russie» suggérant, donc, que ces nations pouvaient constituer une menace sécuritaire pour la France et l'Union européenne.

Un an plus tôt, en janvier 2016, le ministre de l'Economie d'alors s'était distingué d'une partie de la classe politique française en prônant sans ambages la levée des sanctions occidentales contre la Russie, liées à la crise ukrainienne. Il ne s'est pas exprimé récemment sur ce sujet précis.

Lire aussi : Emmanuel Macron, ce «petit élève de l’Allemagne»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales