France : les pères bientôt obligés de prendre leur congé paternité ?

France : les pères bientôt obligés de prendre leur congé paternité ?
Les papas bientôt obligés de s'investir plus à la maison après une naissance ?

L’Observatoire français des conjonctures économiques, un think-tank spécialisé dans l’économie, a proposé de contraindre les nouveaux papas à prendre leur congé paternité. Cela encouragerait l’égalité au travail entre hommes et femmes.

Dans un récent rapport, l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) a fait plusieurs propositions visant à réduire les inégalités professionnelles. L’une d’entre elles risque de faire polémique. Le think-tank désire rendre obligatoire le congé parental de 11 jours réservé aux pères et qui reste boudé par de nombreux nouveaux papas. Porter ce dernier à 22 jours ou six semaines font partie des autres propositions du rapport.

Une autre possibilité envisagée concerne les mères. Ces dernières peuvent actuellement prendre six semaines de congé maternité avant la naissance et dix semaines ensuite. L’OFCE propose que ces dernières puissent transférer aux pères une partie de ces congés.

Obliger les pères à prendre leur congé paternité réduirait l’impact de la naissance sur la carrière des femmes, révèle l’étude. Cela encouragerait également les pères à s’investir plus dans le travail ménager induit par l’arrivée d’un enfant.

La moitié des hommes français «pas intéressés»

D’après le rapport de l’OFCE, en moyenne, les femmes consacrent 33% de moins de leur temps au travail par rapport aux hommes et gagnent 25% de moins. Par ailleurs, toujours selon les chiffres de l’étude, elles s’occupent de 71% des tâches ménagères.

L’OFCE regrette que ces 15 dernières années d’initiatives gouvernementales n’aient pas encouragé les hommes à s’investir plus dans les tâches inhérentes au foyer.

D’après l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), seuls 4% des parents français qui prennent un congé parental sont des hommes. C’est l'un des taux les plus bas des pays membres de l’OCDE.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.