Pour Kader Arif, la France et l'UE ont manqué de générosité et de solidarité vis à vis des migrants

Pour Kader Arif, la France et l'UE ont manqué de générosité et de solidarité vis à vis des migrants© Zohra Bensemra Source: Reuters
Plus de 350 000 migrants sont arrivés en Europe en 2016
Suivez RT France surTelegram

L'ex-ministre socialiste des anciens combattants a dénoncé, lors d'un entretien vidéo, le «manque de générosité et de solidarité» de l'Europe et de la France à l'égard des réfugiés ainsi que ceux qui «jouent sur la peur des gens».

«J'ai été très troublé, un peu blessé, par le manque de générosité et de solidarité à l'échelle européenne, et de la France. J'ai trouvé que nous étions vraiment en dessous de ce que l'on pouvait faire, de ce que l'on doit faire», a déclaré Kader Arif durant une édition consacrée à la question migratoire de l'émission /.Pol, diffusée sur le site internet, Linternaute.com.

«On a accepté des barbelés en Hongrie, des gens à qui on remettait des numéros sur les avant-bras... C'est quelque chose qui, dans mon histoire personnelle, me touche. Moi j'ai vécu dans un camp, mon père était harki et quand nous sommes rentrés d'Algérie j'ai grandi dans un camp», a ajouté l'ancien ministre délégué puis secrétaire d'Etat aux Anciens combattants des gouvernements Ayrault et Valls. 

«Plutôt que de jouer sur la peur des gens, donnons-leur la possibilité d'offrir ce qu'ils offrent le mieux. Le Français est nourri par ça», a-t-il assuré. 

Si le continent européen a accueilli 1 015 078 migrants en 2015, l'année 2016 n'a vu «que» 352 822 réfugiés arriver sur le sol européen, selon les chiffres du Haut commissariat aux réfugiés de l'ONU. L'Allemagne a absorbé la majorité de ce flux. 

Néanmoins, certains pays, notamment issus du groupe de Visegrad (République Tchèque, Hongrie, Pologne, et Slovaquie) se sont opposés à la politique européenne de répartition des migrants par quota dans les différents Etats membres, ce qui a entraîné des tensions avec la Commission européenne. Certains de ces pays sont allés jusqu'à l'édification de murs et de barrières pour contenir les flux de réfugiés. 

En France, la situation s'est cristallisée autour de Calais, où environ 9 000 migrants s'étaient installés dans un camp de fortune en espérant pouvoir rejoindre le Royaume-Uni. La «jungle» a finalement été démantelée et ses occupants ont été répartis dans des centres d'accueil dans toute la France. 

Certains internautes ont vivement critiqué les propos de l'ancien ministre sur le manque de générosité des Français, étant lui-même mis en cause par la justice pour des soupçons d'attribution de marchés publics à des proches lorsqu'il était en fonction.  

Kader Arif soutient actuellement Vincent Peillon dans la primaire de la gauche. 

Lire aussi : Pour Macron, Angela Merkel et les Allemands ont «sauvé» la «dignité collective» des Européens

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix