Fillon, Le Pen, Valls... Les politiques français vous souhaitent un joyeux Noël (ou de bonnes fêtes)

Fillon, Le Pen, Valls... Les politiques français vous souhaitent un joyeux Noël (ou de bonnes fêtes)© Capture d'écran Twitter, ‏@EstherBenbassa
L'arbre de Noël et le chandelier d'Hanouka d'Esther Benbassa

Du parti socialiste au Front national, en passant par les Républicains, les hommes et femme politiques de tous bords ont adressé aux Français leurs vœux à la veille de la fête de Noël... et à quelques mois de l'élection présidentielle.

Dans la soirée du samedi 24 décembre (mais aussi le jour d'avant et celui d'après), les plus hauts représentants de la classe politique française ont pris la parole sur les réseaux sociaux afin de souhaiter de bonnes fêtes à leurs concitoyens.

Certains, à droite, ont insisté sur la dimension chrétienne de Noël – et, partant, sur celle de la France. Le candidat des Républicains (LR) à l'élection présidentielle, François Fillon, a ainsi loué les traditions, l'histoire et la culture que partagent les Français à l'occasion de la fête de la Nativité.

Soucieux également d'exprimer son respect pour les traditions de Noël, l'édile de Béziers Robert Ménard (élu avec le soutien du Front national) a exprimé ses vœux face à l'immense crèche de sa mairie – crèche qui, avec d'autres, n'a pas manqué cette année encore de susciter la controverse, du fait des interrogations portant sur sa compatibilité avec le principe républicain de laïcité.

Une crèche était également présente derrière le vice-président du Front national (FN), Florian Philippot, lorsque celui-ci a adressé ses vœux aux Français – et en particulier aux soldats, aux militaires et à ceux qui vivent dans la solitude.

Les Français frappés par la solitude et les forces de l'ordre choyés par les politiques

Cette dernière catégorie de personne a également fait l'objet de la sollicitude de la présidente du FN Marine Le Pen, ainsi que de l'ex-président de la République (LR) Nicolas Sarkozy. La première, dans un message vidéo, a ainsi exprimé sa «solidarité et son estime» pour ceux qui n'ont pas la chance de partager la fête de la Nativité avec des proches, tandis que le second a rappelé que de nombreux Français souffraient ou étaient éloignés de leurs foyers.

L'ex-candidat malheureux à la primaire de la droite et du centre a également adressé une pensée aux Chrétiens d'Orient, «confrontés à la barbarie djihadiste».

Le candidat à la primaire de la gauche (Parti socialiste) Benoît Hamon, de même, a tenu à souhaiter de joyeuses fêtes de Noël à «celles et ceux qui sont seuls» en France.

Les policiers, de leur côté, ont eu droit à l'attention spéciale de l'ex-Premier ministre (et ex-ministre de l'Intérieur) Manuel Valls (PS).

Son successeur à Matignon, Bernard Cazeneuve, s'est quant à lui fendu d'un tweet on ne peut plus sobre, appelant à la fraternité et à la solidarité dans la République française.

Poudreuse, plage et légèretés

Un certain nombre de personnalités politiques se sont montrées nettement moins austères : le candidat à la primaire organisée par le PS Arnaud Montebourg et le Républicain Bruno Le Maire, par exemple, ont choisi de faire profiter les Français de leur destination de vacance hivernale, à l'occasion de leurs vœux de Noël. Le socialiste se trouvait donc à La Cluzac, face au Mont Blanc...

... tandis que l'homme de droite a préféré passer Noël à la mer, sur la côte basque.

D'humeur blagueuse, Nathalie Kosciuscot-Morizet a quant à elle concocté une petite vidéo avec son équipe, dans laquelle elle fait mine de se tromper de date, souhaitant bonne année aux Français...

Rare exception dans ce déluge de vœux de Noël : la sénatrice Europe Ecologie Les Verts (EELV) Esther Benbessa a choisi de souhaiter aux Français de «bonnes fêtes» (sans faire référence à «Noël» en particulier), tout en tweetant des photographies de son sapin décoré, ainsi que d'un chandelier d'Hanouka (cette fête juive étant tombée, cette année, le 24 décembre).

Candidats à la présidentielle faisant partie du peloton de tête selon les sondages, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, de leur côté, n'ont pas adressé de vœux à la veille de Noël sur les réseaux sociaux.

Lire aussi : Le pape François prononce la traditionnelle bénédiction Urbi et Orbi à la basilique Saint-Pierre

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.