Christine Lagarde jugée coupable de négligence dans l'arbitrage Tapie, mais exemptée de peine

- Avec AFP

Christine Lagarde jugée coupable de négligence dans l'arbitrage Tapie, mais exemptée de peine© Martin BUREAU / AFP Source: AFP
Christine Lagarde était accusée d'avoir laissé passer un arbitrage très favorable à Bernard Tapie dans le conflit l'opposant au Crédit lyonnais

La patronne du FMI et ancienne ministre Christine Lagarde est coupable de mauvaise gestion politique de l'arbitrage Tapie, à la suite duquel l'Etat avait dû indeminiser l'homme d'affaires à hauteur de 400 millions d'euros.

La Cour de justice de la République a déclaré le 19 décembre la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, coupable de «négligence» dans l'affaire de l'arbitrage Tapie en 2008. Il l'a néanmoins dispensée de peine.

L'ancienne ministre de l'Economie, qui n'est pas venue assister à la lecture de l'arrêt, avait déjà affirmé qu'elle assumait toutes ses décisions, «avec pour seul objectif la défense de l'intérêt général», afin de justifier la décision de recourir à un arbitrage en 2007, pour trancher l'affaire opposant l'homme d'affaires Bernard Tapie au Crédit lyonnais.

La présidente de la Cour a estimé qu'il était étrange que Christine Lagarde n'ait pas, à l'époque, sollicité un recours alors que trois juges nommés pour l'arbitrage avaient accordé 400 millions d'euros à Bernard Tapie en 2008 - une somme payée par l'Etat.

Si elle n'a pas écopé d'amende, la présidente du FMI ne ressort pas pour autant blanchie de ce procès. Cela pourrait lui poser problème dans la poursuite de ses activités à la tête de l'institution de Bretton Woods, dont le conseil a annoncé qu'il se réunirait prochainement pour discuter de l'éventuel problème éthique que poserait le maintien de Christine Lagarde après sa condamnation.

En revanche, le gouvernement français a indiqué qu'il conservait sa «pleine confiance» en Christine Lagarde en dépit des circonstances. Le parquet avait d'ailleurs estimé que les «conditions n'étaient pas réunies» pour une condamnation et avait requis l'acquittement de Christine Lagarde. «Je crois qu'on peut tous être négligent une fois dans sa vie», a indiqué l'intéressée pour balayer les attaques qui pourraient être portées contre elle. «J'ai fait mon boulot aussi bien que je le pouvais, dans les limites de ce que je savais». 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.