Le premier marathon de la Guadeloupe annulé «pour des raisons de sécurité»

- Avec AFP

Le premier marathon de la Guadeloupe annulé «pour des raisons de sécurit黩 Charles Platiau Source: Reuters
Une vue sur la Guadeloupe

Le premier marathon de la Guadeloupe, qui devait avoir lieu le 18 décembre, avec «400 à 500 athlètes», a été «interdit» par le préfet, a indiqué la préfecture dans un communiqué. L’organisateur espère cependant que l’évènement sera reporté.

«Le préfet a interdit par arrêté, pour des raisons de sécurité, la première édition du marathon international programmé dimanche [18 décembre] entre la ville du Moule et Port Louis», annonce un communiqué de la préfecture.

Elle ajoute que l'organisateur «n’a pas été en mesure de répondre» aux prescriptions émises par le SAMU, la Direction régionale de la Jeunesse des Sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) et le SDIS quant au dispositif de sécurité que les professionnels ont estimé «largement insuffisant».

Les épreuves sportives sous les tropiques peuvent se révéler dangereuses rappelle la préfecture qui souligne «que lors du marathon organisé il y a une semaine en Jamaïque, un mort avait été déploré alors que l’épreuve avait démarré à 3 h du matin» et qu'il y a trois semaines, lors du semi-marathon de Fort de France, il y a eu «80 passages sur le poste médical à l’arrivée et 5 hyperthermies d’effort dont un arrêt cardiaque récupéré par le SMUR. Les participants bien entraînés ont signalé avoir eu plus de difficultés à réaliser le 2e semi-marathon à partir du moment où l’ensoleillement apparaissait vers 7h».

Lire aussi : Les mairies de Guyane ferment leurs portes pour protester contre l'insécurité

L’organisateur de la manifestation, Patrick Mignot,  a insisté auprès de l’AFP pour évoquer un événement  «reporté»  et espère pouvoir programmer ce premier marathon de Guadeloupe à une nouvelle date.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.