Paris : tensions entre manifestants pro et anti-Assad près de l’ambassade de Syrie (PHOTOS, VIDEOS)

Paris : tensions entre manifestants pro et anti-Assad près de l’ambassade de Syrie (PHOTOS, VIDEOS)© Capture d'écran YouTube - RT France
Des manifestants anti-Bachar el-Assad ont rencontré des opposants aux rebelles près de l'ambassade syrienne à Paris

Alors que la ville d’Alep est en passe d'être reprise des mains des rebelles par l’armée syrienne et son alliée russe, deux manifestations, l'une pro et l'autre anti-Assad, avaient lieu à quelques mètres l’une de l’autre à Paris.

«A bas les terroristes ! A bas les terroristes !», pouvait-on entendre le soir du 15 décembre dans les rues de la capitale française, où quelques dizaines de personnes s'étaient rassemblées en soutien à la reprise de la ville syrienne d’Alep des mains des groupes rebelles, à proximité de l’ambassade de Syrie.

Alors que les manifestants agitaient des drapeaux syriens, russes, ou encore un insigne du mouvement politique chiite Hezbollah, d’autres activistes, en face d’eux, portaient les couleurs des groupes rebelles syriens, criant des slogans tels que «Poutine assassin !» ou «Bachar assassin !».

Particulièrement sur le qui-vive, la police a dû intervenir pour garder les deux groupes à distance, comme l’a filmé un reporter de l'agence de presse Ruptly.

Selon l’un des manifestants venus soutenir l’intervention des forces du président syrien Bachar el-Assad, l'un de ses compères aurait été frappé par un partisan des rebelles syriens.

Auteur: Ruptly TV

Tandis que la partie est d’Alep, tombée aux mains de groupes djihadistes il y a de nombreux mois, est en passe d'être totalement reprise par l’armée syrienne, aidée par les forces russes, la maire de Paris Anne Hidalgo avait décidé d’éteindre la tour Eiffel le 14 décembre en signe de protestation contre la «situation insupportable» sur le terrain.

Lire aussi : La tour Eiffel, joystick de la propagande occidentale

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales