Marion Maréchal-Le Pen traitée de «conne» par Philippot: double-démenti de l'info du Canard Enchaîné

Marion Maréchal-Le Pen traitée de «conne» par Philippot: double-démenti de l'info du Canard Enchaîné Source: Reuters

Prêtant au cadre du FN des mots injurieux à l'égard de Marion Maréchal-Le Pen, le Canard Enchaîné s'est vu démenti par l'intéressé... mais aussi par Jean-Jacques Bourdin, dont l'hebdomadaire affirmait pourtant qu'il avait été témoin de ces propos.

Dans son édition du 14 décembre, le Canard Enchaîné rapporte des propos prêtés à Florian Philippot, dirigeant du Front national, qui aurait déclaré à propos de Marion Maréchal-Le Pen : « On va la dégager, on va lui faire fermer sa gueule, à cette conne! »

Dans ce cas précis, le Canard Enchaîné affirme que Florian Philippot aurait prononcé ces mots «devant plusieurs journalistes et intervieweurs de matinales radio et télé, notamment Jean-Jacques Bourdin». Si ce genre de propos tenus en «off» fait partie du quotidien de la politique et fait le régal de l'hebdomadaire, ils se voient pourtant rarement démentis par d'autres personnes que par les intéressés eux-mêmes. Or, Jean-Jacques Bourdin a lui-même tenu à démentir dans un tweet publié dès hier soir, dénonçant une «fausse info».

Dans la foulée, Florian Philippot s'est lui-même exprimé sur Twitter, affublant l'hebdomadaire d'un «zéro pointé», profitant de l'occasion assez rare que lui offre ce double-démenti.

L'information du Canard Enchaîné se voulait un signe supplémentaire révélant la tension qui régnerait au sein du Front national, après une pique adressée il y a quelques jours par Marion Maréchal-Le Pen à Florian Philippot. Le parti serait le théâtre d'un affrontement larvé entre ces deux personnalités, qui s'opposent sur un certains nombre de sujets. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.