Le rapport choc de l’UNICEF dénonce les conditions de vie des enfants en France

Une fille érythréenne dans un camp des migrants à CalaisSource: Reuters
Une fille érythréenne dans un camp des migrants à Calais

Conformément au rapport de l’UNICEF France publié le 9 juin, plus de 3 millions d’enfants, soit un sur cinq, vivent sous le seuil de pauvreté, alors que le gouvernement n’a aucune «politique publique de l’enfance et de l’adolescence».

Les chiffres cités par l’UNICEF sont alarmants : plus de 30 000 enfants sont sans domicile, 9 000 vivent dans des bidonvilles, on compte 140 000 élèves décrocheurs chaque année… Tout cela est dû à l’insuffisance en matière de gouvernance, a expliqué la présidente de l’organisation Michèle Barzach.

«Force est de constater que la stratégie globale que nous appelons de nos vœux n’existe toujours pas», a-t-elle affirmé sur le site officiel de l’organisation. «Les actions en solo des multiples acteurs et entités nuisent à leur efficacité».

Le rapport de l’UNICEF France explore une dizaine de thématiques liées aux problèmes des enfants dans le pays, dont la pauvreté, les disparités territoriales et la situation «inacceptable» des enfants de migrants. Un autre sujet d’inquiétude qui ressort à la lecture du document, c’est la justice pénale des mineurs, dont le glissement vers celle des adultes «est en contradiction avec les principes de la Convention internationale des droits de l’enfant» (CIDE).

L’UNICEF a également délivré au gouvernement français 36 recommandations mettre en pratique pour améliorer l’application de la CIDE dans les «domaines les plus critiques».

«Notre rapport est un cri d’alarme qui doit pousser les autorités françaises à agir d’urgence et de manière plus efficiente pour chaque enfant», a conclu Michèle Barzach.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales