Valls à Hollande : «Pas de confrontation possible entre un président et un Premier ministre»

Valls à Hollande : «Pas de confrontation possible entre un président et un Premier ministre»© Christian Hartmann Source: Reuters
Manuel Valls et François Hollande

Deux jours après des déclarations laissant planer le doute sur sa candidature à la primaire du PS, le chef du gouvernement a informé le président de la République qu'il n'envisageait pas de se présenter contre lui.

«Il ne peut y avoir, notamment dans ce moment précis où la France fait face à la menace terroriste, de confrontation politique dans le cadre d'une primaire entre un président de la République et un Premier ministre», a fait savoir le chef du gouvernement français Manuel Valls à François Hollande, durant leur déjeuner hebdomadaire en tête à tête à l'Elysée, lundi 28 novembre, d'après Matignon cité par l'agence AFP.

Le Premier ministre a également réfuté l'hypothèse d'une démission de son poste, affirmant «avoir le sens de l'Etat».

L'idée d'une démission de Manuel Valls avait été soulevée par la presse avant-hier, en raison d'une interview de l'intéressé dans le Journal du Dimanche, dans laquelle celui-ci affirmait ne pas exclure de se présenter à la primaire du Parti socialiste (PS). «Chacun doit mener ses réflexions en responsabilité. Je prendrai ma décision en conscience. Quoi qu'il arrive, le sens de l'Etat m'animera toujours», avait-t-il ainsi confié, avant de préciser : «C'est une question de jours».

Les candidats à la primaire du PS ont en effet jusqu'au 15 décembre pour se déclarer. A ce jour, le président de la République François Hollande n'a toujours pas fait savoir s'il comptait ou non participer à ce scrutin.

Lire aussi : La candidature de Valls à la primaire risque d'entraîner la gauche vers un «suicide collectif»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales