Chahuté par des professeurs, Emmanuel Macron fait le dur apprentissage du terrain (IMAGES)

Chahuté par des professeurs, Emmanuel Macron fait le dur apprentissage du terrain (IMAGES)© @wnewspress
Capture d'écran Twitter - Emmanuel Macron est pris à parti par un enseignant en gare de Marseille

Au lendemain de l'annonce officielle de sa candidature à la présidence de la République, Emmanuel Macron a effectué un déplacement à Marseille où Il a été pris à parti par des professeurs de lycées de ZEP.

L'ancien ministre de l'Economie Emmanuel Macron a été chahuté le 17 novembre à Marseille, alors qu'il effectuait son premier déplacement de candidat déclaré à la présidentielle. Des enseignants de lycées de ZEP, en grève lui ont notamment réclamé le maintien des moyens supplémentaires.

Descendu de son train à la gare Saint-Charles vers 15h dans la cohue, le candidat était attendu par des professeurs qui manifestaient non loin de là, dans le cadre d'un mouvement national pour la défense des moyens consacrés à l'éducation prioritaire.

Etait notamment présent sur place le syndicat SUD-Education, très représenté chez les professeurs du secondaire. L'ancien ministre de l'Economie n'a apparemment pas cherché à fuir la confrontation.

Au groupe de manifestants s'est rapidement joint une foule de badauds et de curieux empêchant Emmanuel Macron de sortir de la gare. Des professeurs d'un lycée voisin l'ont interpellé, disant se sentir «oubliés» par le gouvernement, malgré une visite ministérielle l'an dernier. 

«Ils ont paradé dans le lycée, ils nous ont promis des moyens, nous n'avons rien eu», a lancé l'un d'eux à l'ancien ministre, qui tentait d'établir le dialogue. «Nous n'avons quasiment plus de moyens supplémentaires», a renchéri une autre. Si le candidat a tenté de se montrer détendu et de dialoguer avec les manifestants, ceux-ci semblaient toutefois très remontés.

Le candidat, dont la candidature fait l'unanimité contre elle au sein de la classe politique, s'est ensuite frayé un chemin jusqu'à une voiture qui devait le conduire dans un IUT du nord de la ville.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.