Sondage scientifique exclusif RT : duel Fillon-Juppé au second tour... selon nos lecteurs

Sondage scientifique exclusif RT : duel Fillon-Juppé au second tour... selon nos lecteurs
François Fillon et Alain Juppé, candidats à la primaire à droite, photo ©STF / AFP

Les instituts de sondage ont échoué à prévoir tant l'issue du Brexit que l'élection surprise de Donald Trump. Et ce malgré de gros moyens en enquêteurs, mathématiciens et ordinateurs. Aussi RT France a décidé d'opter pour une méthode «low cost».

Personne ne pouvait s'engager à prédire l'issue du premier tour de la primaire de la droite et du centre, en raison de nombreuses incertitudes. Mais nous pouvons d'ores et déjà engager la réputation entière de RT, puisque nous, nous sommes sûrs du résultat, et ce grâce à nos lecteurs les plus fidèles : le second tour de la primaire de la droite et du centre verra s'opposer Alain Juppé à François Fillon. Une mauvaise nouvelle pour Nicolas Sarkozy, écarté de la course, peut-être en raison des nombreuses affaires qui le poursuivent.

Après les ratés retentissants des instituts de sondage, notamment à l'occasion du Brexit et, plus récemment de l'élection présidentielle américaine, RT France a décidé de réévaluer la méthodologie des enquêtes d'opinion.

Plus besoin de cohortes d'enquêteurs ou d'avoir fait Maths sup, ou encore d'être un expert de la roulette comme Dostoïevski auteur du Joueur.

Inutile maintenant de s'attacher scrupuleusement à évaluer des «écarts à la moyenne» (σ, sigma en grec) ou que l'échantillon soit représentatif (ou pas) de la population entière. Devant une équation qui comporte bien trop d'inconnues, notamment la participation et la composition d'un corps électoral aux limites floues, nous avons décidé d'opter pour une solution «low tech». Option dont il faut noter le très faible coût.

Loi de distribution statistique et de probabilité dite «loi de Gauss»

En raison de cette conclusion scientifique, nous mettons en garde tout un chacun contre d'autres prévisions erronées venant de certain sites de fausses informations, relayées, qui plus est, par des réseaux sociaux incapables de discerner entre le vrai et le faux, et qui auraient bien besoin des lumières des médias de masse traditionnels.

Toutefois, selon une dernière enquête de l'institut IPSOS, aux moyens bien plus considérables, car menée auprès de 18 200 personnes dont «12 378 certaines de voter à la présidentielle et 1 337 à la primaire de la droite», François Fillon serait en hausse de 10 points. Il confirmerait ainsi sa percée, restant néanmoins derrière Alain Juppé et Nicolas Sarkozy. Nos lecteurs auraient-ils deviné une percée plus importante que prévue de François Fillon ? Seul l'avenir nous le dira.

Lire aussi : Primaire de droite : les sondeurs jouent-ils aux devins ? Analyse de leurs erreurs

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.