Pas encore lancée, la version française d’un site pro-Trump a déjà conquis Marion Maréchal Le Pen

Pas encore lancée, la version française d’un site pro-Trump a déjà conquis Marion Maréchal Le Pen© BORIS HORVAT Source: AFP

La députée du Front national a réitéré sa volonté de travailler avec le site Breitbart, l'un des rares médias américains ayant pris parti pour Donald Trump durant la campagne présidentielle et qui prévoit de s'implanter en France.

Si Breitbart, le média américain pro-Trump, s'implante en France, «on sera contents de travailler ensemble», a confié à l'agence AFP la députée Front national (FN) du Vaucluse, Marion Maréchal Le Pen.

«Tous les médias alternatifs sont d'une manière générale positifs, Donald Trump en a été la démonstration [...] ça fait partie des outils intéressants», a expliqué la nièce de Marine Le Pen, dont le parti est le seul, en France, à avoir salué avec enthousiasme la victoire du candidat républicain. Si, selon l'intéressée, aucun contact direct n'a pour l'instant été établi entre elle et le site d'informations, il existerait néanmoins «des petits contacts, depuis un petit moment», entre la formation frontiste et l'équipe de Donald Trump.

La réponse de Marion à une «invitation» de l'ex-dirigeant de Breitbart

Ces déclarations à l'AFP confirment l'annonce faite par Marion Maréchal Le Pen sur Twitter, le 12 novembre, d'accepter «l'invitation de Steven Bannon, directeur de campagne de Donald Trump [et ex-président de Breitbart], à travailler ensemble».

La collaboration en question, ont précisé par la suite au Lab d'Europe 1 des proches de la députée FN, concernerait seulement le projet d'implantation de Breitbart en France, et non une coopération avec la Maison Blanche.

En juillet dernier, alors qu'il était encore président du site en question et pas encore conseiller de Donald Trump, Steven Bannon avait en effet esquissé la possibilité d'une implication de la députée frontiste dans la création d'un Breitbart parisien : «Nous pensons que la France est l’endroit où il faut être. Avec ses jeunes entrepreneurs, les femmes de la famille Le Pen… Marion Maréchal-Le Pen est la nouvelle étoile montante. Nous cherchons à ouvrir un Breitbart Paris, voire un Breitbart France», avait-il très exactement déclaré au site français radiolondres.fr.

A ce jour, le site Breitbart, qui se veut anti-immigration, anti-multiculturalisme et anti-establishment, dispose d'une déclinaison à Londres et à Jérusalem. D'après son rédacteur en chef, Alexander Marlow, le média aurait désormais pour projet d'étendre son influence en Europe, en s'implantant en France, mais aussi en Allemagne. «Il existe un lectorat sous-représenté» par les médias dominants sur le continent européen, avait expliqué le journaliste le 13 novembre au New York Times. «Ce sont les mêmes lecteurs qui ont été ignorés en Grande-Bretagne [lors de la campagne sur le Brexit] et aux Etats-Unis». Une faille médiatique dans laquelle espère bien se glisser le site américain.

Lire aussi : Marine Le Pen : «en France aussi le peuple peut renverser la table des élites»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.