Marine Le Pen : «en France aussi le peuple peut renverser la table des élites»

Marine Le Pen : «en France aussi le peuple peut renverser la table des élites» © Jacky Naegelen Source: Reuters

Interviewée par la BBC, la présidente du FN est revenue sur la victoire électorale de Donald Trump, «une victoire du peuple contre l'élite», avant de donner son point de vue à propos de l'Union européenne et des relations avec la Russie.

Interrogée par le journaliste de la BBC Andrew Marr, Marine Le Pen a fait savoir que l'élection de Donald Trump aux Etats-Unis ouvrait la voie au Front national afin de prendre les rennes du pouvoir en France lors de l'élection de 2017.

Selon elle, le candidat républicain Donald Trump, fraîchement élu à la présidence des Etats-Unis le 8 novembre dernier, a «rendu possible ce qui était présenté comme impossible», son élection se présentant ainsi comme «une victoire du peuple contre l'élite».

«Si je devais faire un parallèle avec la France, alors oui je souhaite qu'en France aussi les peuples puissent renverser la table autour de laquelle les élites se partagent ce qui devrait revenir aux Français», a-t-elle déclaré.

Au lendemain des résultats de l'élection annonçant Donald Trump vainqueur, Marine Le Pen avait adressé ses «félicitations au nouveau président des Etats-Unis Donald Trump et au peuple américain, libre !».

«La France ne doit pas être une région administrée par les technocrates de l'UE»

«Est-ce que nous voulons une société multiculturelle à l'anglo-saxonne dans laquelle le fondamentalisme islamiste avance et où nous sommes confrontés à des revendications religieuses extrêmement importantes ? [...] Voulons nous d'une nation indépendante dans laquelle le peuple peut encore décider de son destin ou acceptons-nous d'être une région administrée par les technocrates de l'Union européenne ?», s'est demandée Marine Le Pen, ajoutant que l'élection présidentielle de 2017 déterminerait les réponses aux grandes questions essentielles pour la société française.

La Russie comme véritable allié pour une Europe puissante

Interrogée sur la potentielle «menace» que représenterait la Russie pour l'Union européenne depuis le rattachement de la péninsule de Crimée à la fédération de Russie en 2014 et l'intervention russe en Syrie en 2015, Marine Le Pen a répondu que la Russie était un allié de la France.

«Il n'y a aucune raison d'avoir peur de quoi que ce soit. La Russie est un pays européen, et nous ferions mieux, si nous voulons une Europe puissante, de dialoguer avec la Russie», a déclaré la présidente du Front national.

Elle a également fait l'éloge du «protectionnisme raisonné» de Vladimir Poutine, qui selon elle, «défend les intérêts de son pays et son identité».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.