Le mémorial de Caen annule un colloque sur la Syrie jugé pro Assad

- Avec AFP

Le mémorial de Caen annule un colloque sur la Syrie jugé pro Assad Source: Reuters

Suite aux pressions du collectif pour une Syrie libre et démocratique, le directeur du Mémorial de Caen a annoncé mardi 15 novembre avoir annulé un colloque sur la Syrie que le musée sur la Seconde Guerre mondiale devait accueillir le 26 novembre.

«On ne pouvait pas laisser les clés du Mémorial à un colloque suspecté de défendre les positions de Bachar el-Assad, lequel depuis 2011 conduit une guerre infâme», a déclaré à l'AFP Stéphane Grimaldi, le directeur du Mémorial de Caen. Ce dernier a en outre précisé que le Mémorial n'était pas l'organisateur de ce colloque que le musée n'avait d'ailleurs pas annoncé. 

Intitulé Les enjeux de la Syrie et de sa région, le colloque, auquel étaient conviés une vingtaine d'intervenants aurait dû avoir lieu le 26 novembre, explique encore le Mémorial. 

C'est le Collectif pour une Syrie libre et démocratique qui avait demandé le 14 novembre l'annulation de ce colloque jugé pro Assad dans un communiqué, accusant en outre certains participants d'être proches de l'extrême droite. 

Interrogé par le quotidien Ouest-France, le Collectif pour la Syrie, organisateur du colloque, a fait part de son incompréhension. «Nous ne sommes pas contre l'opposition syrienne, mais contre ces gens, ces djihadistes à l'intérieur de la Syrie. Nous ne sommes pas pro-Assad», a déclaré au journal Alexis Chehib, l'un des organisateurs, président du Collectif pour la Syrie, par ailleurs radiologue à Tulle, selon Ouest-France. «Ce colloque avait pour but de trouver des solutions pour abréger la souffrance du peuple syrien», a-t-il ajouté.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.