Toujours en colère, des policiers manifestent à nouveau à Paris le 11 novembre (IMAGES)

Toujours en colère, des policiers manifestent à nouveau à Paris le 11 novembre (IMAGES)© Miguel Medina Source: AFP
Les policiers en colère sortent à nouveau dans les rues de Paris pour manifester

Exigeant toujours de meilleures conditions de travail malgré plusieurs annonces du gouvernement, des «policiers en colère» se sont une nouvelle fois rassemblés dans la capitale française pour manifester.

Plus d’un mois après l’agression au cocktail Molotov d’agents de police à Viry-Châtillon, une nouvelle manifestation policière a été organisée sur le parvis des droits de l’Homme du Trocadéro, à Paris. Les protestataires, qui appellent les citoyens et autres sympathisants à les rejoindre, réclament un assouplissement de la législation sur la légitime défense, des peines plus dures pour les auteurs d’agressions contre des membres des forces de l’ordre, ainsi que des effectifs supplémentaires pour pouvoir effectuer leur travail dans de meilleures conditions. Et malgré la promesse du ministère de l'Intérieur de débloquer une enveloppe de 250 millions d'euros pour la police, la mobilisation se poursuit.

En civil, portant un brassard orange, les policiers, accompagnés de proches, se sont réunis vers 21h30 à quelques pas de la Tour Eiffel pour marcher jusqu'à l'avenue des Champs-Elysées en scandant «policiers en colère, citoyens solidaires», et «Hollande t'es foutu, la police est dans la rue».

Plusieurs tenaient des pancartes sur lesquelles il était écrit : «la police protège le peuple, qui protège la police?».

Les policiers mobilisés réclament plus d'effectifs, davantage de moyens, des peines sévères pour leurs agresseurs et un assouplissement des règles de la légitime défense.

En réponse, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé une enveloppe de 250 millions d'euros notamment pour améliorer l'équipement des policiers. Le gouvernement a aussi promis qu'il ferait des propositions pour réformer à nouveau le régime de la légitime défense.

Lire aussi : Rassemblement de policiers à Paris pour protester contre la convocation d'un des leurs par l'IGPN

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales