Les candidats à la primaire des Républicains sont désormais sur Tinder

Les candidats à la primaire des Républicains sont désormais sur Tinder
Tinder "Swipe les primaires"

A défaut de trouver l'amour de leur vie, les utilisateurs français de l'application Tinder peuvent désormais «matcher» avec NKM, Nicolas Sarkozy ou Alain Juppé. Entre deux profils, des questions se proposent de les aider à choisir leur candidat.

Tinder, l'application de rencontre en ligne, vient d'ouvrir ce mardi 8 novembre la possibilité, pour ses utilisateurs, d'activer l'option «Swipe les primaires». Alors que la tension entre les différents candidats ne cesse de croître, l'application a choisi d'innover et de peser dans la campagne : elle proposera, entre deux photos d'utilisateurs, de répondre rapidement à plusieurs questions qui détermineront quel est le candidat à la primaire des Républicains le plus proche, en fonction des réponses données.

«Ces prochains jours, un module s’insérera entre les différents profils à faire défiler sur l'application», explique au Figaro Matt David, chargé de l'opération chez Tinder. «Il sera proposé à l'utilisateur d'appuyer dessus pour accéder à douze questions auxquelles ce dernier devra répondre par oui ou non. En fonction des réponses, l'utilisateur se verra attribuer un candidat. Les sujets ont été sélectionnés de façon à ce qu'il ne puisse pas y avoir d'ex-æquo», ajoute-t-il. Le projet a été élaboré en partenariat avec l'association Voxe.org. 

Ces questions ciblent principalement les sujets sur lesquels les candidats à la primaire des Républicains s'opposent les uns aux autres. Gaz de schiste, adoption par les couples homosexuels, allocation universelle... Les utilisateurs n'auront qu'à faire glisser leur doigt vers la droite ou la gauche pour répondre, comme ils le font déjà lorsqu'il s'agit de la photographie de personne.

«Le modèle a le mérite de capter l'attention de ceux qui l'utilisent. Il pourra cette fois-ci servir à informer ceux qui utilisent normalement notre application pour faire des rencontres», explique Matt David. Un tel dispositif a déjà été utilisé sur l'application aux Etats-Unis au moment de la campagne pour l'investiture des partis républicain et démocrate, ainsi qu'au Royaume-Uni, où les utilisateurs pouvaient se positionner sur le Brexit. 

Avec plus de 100 millions de téléchargements et environ 75 millions d'interactions quotidiennes, l'application Tinder est un puissant relai pour la primaire des Républicains, qui aura lieu les 20 et 27 novembre prochains. Tinder a d'ores et déjà annoncé qu'un dispositif similaire serait mis en place pour les primaires de gauche.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que retenez-vous de ce premier tour de la présidentielle ?

Résultats du sondage