Essonne : nouveau guet-apens contre la police, deux agresseurs arrêtés et écroués

Essonne : nouveau guet-apens contre la police, deux agresseurs arrêtés et écroués© Wikipédia Commons

Moins d'un mois après l'agression au cocktail Molotov de policiers dans l'Essonne, deux motards de la police sont tombés dans un piège à Massy, dans le même département. Attirés dans une ruelle, ils ont été caillassés par une vingtaine d'individus.

Le 31 octobre vers 19h dans la quartier de l’Opéra à Massy (Essonne), deux motards de la police ont pris en chasse un jeune en motocross roulant à vive allure et portant un masque d’Halloween.

Les policiers ont suivi le jeune chauffard jusqu’à la rue d’Alger, où ils sont tombés dans un guet-apens tendu par une vingtaine de jeunes qui se sont mis à les caillasser.

Complètement encerclés, les policiers ont réussi à quitter les lieux malgré les coups. Une caméra de surveillance ayant filmé la scène, l’exploitation de la vidéo a permis d’identifier un jeune homme âgé de 18 ans, déjà bien connu des services de police.   

Il a été interpellé dès 6h du matin le lendemain, 1er novembre. «Un second individu, âgé de 20 ans, a été arrêté peu de temps après, grâce à une vidéo de l’agression retrouvée dans le téléphone portable du premier», a indiqué une source proche de l’enquête citée par Le Parisien.

Jugés le 3 novembre en comparution immédiate, les deux jeunes ont été condamnés à quatre mois de prison ferme et conduits directement en détention. La police est toujours à la recherche des autres assaillants.

Le 8 octobre, dans le quartier du fournil entre les communes de Grigny et Viry-Châtillon, dans l'Essonne, quatre policiers ont été grièvement blessés après avoir été visés par des jets de cocktails Molotov sur leur véhicule. L'un d'eux est entre la vie et la mort.

L'incident avait ému la France entière et avait poussé les policiers à descendre dans les rues des grandes villes de l'Hexagone pour crier leur colère.

Lire aussi : Des centaines de policiers continuent de manifester dans plusieurs villes de France (PHOTOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.