Chômage : de nouveaux chiffres alarmants

Les personnes qui entrent au Pôle emploi sont plus nombreuses que celles qui en sortent© public domain
Les personnes qui entrent au Pôle emploi sont plus nombreuses que celles qui en sortent

La France n'avait pas vu une telle hausse du nombre de demandeurs d'emploi depuis septembre 2013. Misant sur une reprise des embauches, le gouvernement appelle les français à la patience et poursuit sa mise en place de contrats aidés.

Les chiffres sont tombés. Selon le Pôle Emploi, le nombre de chômeurs de catégorie A (ceux n'ayant pas travaillé du tout) a augmenté de 26 200 au mois d'avril 2015. Si on prend en plus en compte les personnes qui ont travaillé partiellement dans le mois, à savoir les catégories A, B et C, ce nombre atteint les 54 100. Du jamais vu depuis presque 3 ans.

Selon le gouvernement, il faudra attendre plusieurs mois pour espérer un redécollage des embauches. En attendant, ce sont 100 000 contrats aidés qui vont voir le jour. 

Parmi les inscrits au Pôle Emploi (Près de 2,5 millions de personnes depuis plus d’un an), on trouve toutes les catégories, chômeurs de longue durée, séniors... et jeunes : Malgré le déblocage d'emplois aidés et la poursuite de la lutte contre le chômage des jeunes, ces derniers (de moins de 25 ans) représentent 546 600 inscrits n'ayant aucun emploi actuellement. 

Pire, ceux qui sortent de la spirale Pôle Emploi sont moins nombreux que ceux qui y entrent (pour cause de licenciements, de fins de CDD ou autres). Désormais il faut compter 3 536 000 chômeurs de catégorie A dans l'hexagone. En y intègrant l’Outre-mer et les chômeurs travaillant partiellement, on atteint plus de 5,6 millions de chômeurs. 

«Il faut un délai de plusieurs mois avant que la reprise de l’activité ne se traduise par des embauches», a expliqué le ministre du Travail, François Rebsamen qui invite les français à la patience et s'appuie sur une croissance assez prometteuse de +0,6% au premier trimestre. C'est au-dessus de la moyenne de la zone euro. 

En France, 450 000 demandeurs d’emploi bénéficient actuellement de contrats aidés, tandis que plus de 120 000 demandeurs d’emploi supplémentaires ont accédé à une formation depuis le début de l’année. François Rebsamen assure le renforcement de cette politique par la création de 100 000 contrats aidés supplémentaires. 

Le gouvernement mise sur une reprise des embauches pour un retour à la croissance. Depuis ce matin, le premier ministre Manuel Valls discute avec les partanires sociaux de nouvelles mesures pour les TPE et PME où se concentrent 70% des emplois salariés. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales