Gestation pour autrui : François Fillon ne veut plus de la Cour européenne des droits de l'Homme

Gestation pour autrui : François Fillon ne veut plus de la Cour européenne des droits de l'Homme
©Reuters/Charles Platiau
Suivez RT France surTelegram

Le candidat à la primaire de la droite et du centre a fustigé la Cour européenne des droits de l'Homme, qu'il considère comme intrusive dans les questions de société, telles la GPA. Pour François Fillon, c'est aux Français de décider.

La campagne pour la primaire de la droite et du centre continue et les candidats s'efforcent de marquer leur différences et faire passer leur positions. Pour François Fillon, la condamnation de la France par la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) en 2014 pour avoir refusé d'accorder l'état civil à des enfants nés d'une mère porteuse aux Etats-Unis ne passe pas.

«Je veux que la CEDH soit réformée pour qu'elle ne puisse pas intervenir sur des sujets qui sont des sujets essentiels, fondamentaux pour des sociétés. S'il y a un refus de nos partenaires européens d'accepter cette réforme de la CEDH, alors oui, je propose qu'on en sorte», a ainsi déclaré le candidat à la primaire lors d'un meeting à Toulouse ce 25 octobre 2016, selon Lelab.europe1.

«La France doit prendre la tête d'un combat contre la gestation pour autrui», a ajouté François Fillon, que les dernières enquêtes d'opinion placent en troisième position à 12%, loin derrière le duo de tête Juppé-Sarkozy mais devant Bruno Le Maire.

En août dernier, François Fillon a reçu le soutien du mouvement «Sens commun», une émanation de la Manif pour tous. Parmi les «gros» candidats à la primaire de la droite et du centre, François Fillon est le seul à avoir promis de «réécrire» la loi dite du mariage pour tous.

Lire aussi : Manif et contre-manif pour tous : l’enjeu du mariage gay fait son retour dans les rues de Paris

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix