Après la diffusion de Cash Investigation, Estrosi joue les bombardiers sur Twitter

Source: Reuters

L'Enquête sur le stade de Nice ne passe pas. Invité à s'exprimer sur le sujet, l'ancien maire a changé son fusil d'épaule peu avant la diffusion de l'émission d'Elise Lucet, appelant à ne pas la regarder et tweetant plus de 30 fois sur le sujet !

Quelle mouche a piqué Christian Estrosi pour qu'il décide de torpiller sur Twitter le reportage de Cash Investigation, alors qu'il était invité sur le plateau d'Elise Lucet pour commenter l'enquête sur le coût du stade de Nice ?

Appelant au boycott de l'émission, niant plusieurs fait énoncés dans le reportage sur Twitter - il a twitté 35 fois en moins d'une heure sur le sujet -, l'ancien maire a repris point par point ce qu'il considère comme une attaque de sa gestion du projet de stade. 

A en juger par les tweets de Christian Estrosi, cette charge sur twitter n'était en rien improvisée. Il avait ainsi préparé un bon dossier de liens utiles et d'infographies de toute sorte pour appuyer ses arguments.

Et ça continue...

...et encore...

...sans répit...

...et même après la fin de l'émission...

...avant d'en venir au point d'orgue - annoncer avoir écrit une lettre au président du Conseil supérieur de l'audiovisuel, accusant Cash Investigation de manque d'objectivité.

Visiblement très énervé et déterminé à démonter ce qu'il considère comme étant des «mensonges» de la rédaction de France 2, l'élu fait à de multiples reprises référence au site Vérité Stade de Nice , censé apporter toute la vérité sur le fameux stade et contrer les «mensonges de Cash Investigation». 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales