Première «salle de shoot» en France : une majorité de Français y sont défavorables

- Avec AFP

Paris© Jacky Naegelen
Paris

53% des Français se déclarent opposés à l'ouverture de «salles de shoot» comme celle qui accueillera à partir du 17 octobre à Paris ses premiers consommateurs de drogue.

Selon un sondage Odoxa pour Le Parisien, seules 46% des personnes interrogées sont favorables à l'ouverture de «salles de consommation de drogue à moindre risque» (SCMR).

Ce type de salle est réservé aux toxicomanes majeurs qui s'injectent des produits qu'ils apportent eux-mêmes, sous la supervision de personnes qualifiées, avec du matériel stérile. Première à ouvrir en France, la salleparisienne sera installée à l'hôpital Lariboisière.

D’après le sondage, une nette majorité des personnes interrogées se prononce également contre la légalisation de la consommation de cannabis (61% contre 38%) ou sa dépénalisation (54% contre 45%). 

Les personnes interrogées sont 73% à ne pas être satisfaites (46% «plutôt pas» et 27% «pas du tout» satisfaites) de la politique de lutte contre la drogue en France. Seules 26% y sont favorables.

Cette politique est jugée laxiste (58%), passéiste (50%), inexistante (43%), répressive (34%). Seuls 41% la trouvent préventive et 17% efficace (plusieurs qualificatifs étaient possibles).

Ce sondage a été réalisé sur internet les 13 et 14 octobre auprès d'un échantillon de 1 003 personnes majeures représentatives de la population française.

Lire aussi : Le Sénat donne son feu vert à l'expérimentation des salles de shoot

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales