Philippe de Villiers : «L'islam est incompatible avec la République et est une religion de conquête»

© Charles Platiau Source: Reuters

Interrogé le 13 octobre sur la place de l'islam dans la société française, l'ex-candidat à la présidentielle Philippe de Villiers, a assuré sur BFMTV que la deuxième religion de France était incompatible avec la République.

«Moi j’ai lu le Coran contrairement à Alain Juppé et tant d’autres [...]. Je pense que l’identité heureuse [le slogan d'Alain Juppé] nous conduit à la guerre civile [...]. Ce que je vous dis c’est que n’importe quel peuple et en l’occurrence le peuple français a deux droits inaliénables, le droit à la continuité historique et le droit de cultiver les richesses anthropologiques de sa civilisation. Si on largue nos fondamentaux [...], alors on sera balayés», a affirmé Philippe de Villiers sur le plateau de Ruth Elkrief.

Si on ne propose pas aux jeunes de nos banlieues nos drames, nos larmes et nos grandeurs alors ils iront vers d’autres larmes et d’autres gloires

«Je fais la distinction entre le principe et les hommes. Si on veut éviter la guerre civile il faut distinguer l’islam et les musulmans [...]. L’islam est incompatible avec la République, la charia est incompatible avec notre civilisation», a poursuivi l'ancien eurodéputé.

Cet entretien avait lieu à l'occasion de la sortie du livre de Philippe de Villiers Les cloches sonneront-elles toujours demain ? (Albin Michel), sous-titré «La vérité sur l'histoire de l'islamisation de la France». Son précédent livre Le moment est venu de vous dire ce que j'ai vu (même éditeur) avait été un succès de librairie.

«Il y a des musulmans qui souhaitent pratiquer l’islam à proximité du coran mais ce n’est pas possible. Et il y a des musulmans qui font un choix entre le coran et la République», estime Philippe de Villiers.

«Si on ne propose pas aux jeunes de nos banlieues nos drames, nos larmes et nos grandeurs alors ils iront vers d’autres larmes et d’autres gloires», juge-t-il.

«Il ne faut pas croire que le coran préconise une religion de paix [...]. Le coran préconise une religion de conquête», souligne encore Philippe de Villiers.

Alors qu'on lui demandait qui serait son candidat pour la présidentielle, il a répondu : «J’ai quitté l’arène par la grande porte, ce n’est pas pour rentrer par la petite lucarne.»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales