18% des 15 000 islamistes surveillés par les autorités françaises sont mineurs

Opération de la BRI (Brigade de Recherche et d'Intervention) menée en juin 2015 au domicile d'un djihadiste présumé. (Photographie d'illustration).© PHILIPPE DESMAZES Source: AFP
Opération de la BRI (Brigade de Recherche et d'Intervention) menée en juin 2015 au domicile d'un djihadiste présumé. (Photographie d'illustration).

Les services de police et de renseignement français ont répertorié 2 700 personnes radicalisées de moins de 18 ans sur le territoire national et plus de 2 000 islamistes impliqués dans des filières djihadistes.

Des informations contenues dans le Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT), révélées le 9 octobre par le Journal du Dimanche (JDD), permettent de se faire une idée plus précise du profil des islamistes surveillés par les autorités françaises. Parmi les 15 000 individus «radicalisés» répertoriés sur le territoire français, ce document distingue environ 2 000 personnes impliquées dans des filières djihadistes et 2 700 mineurs – dont le plus jeune aurait... 11 ans ! En outre, 4 000 islamistes radicaux particulièrement susceptibles de passer à l'action, seraient suivis de près par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), selon un responsable de la police cité par le JDD

Créé en mars 2015 par un décret confidentiel, le FSPRT liste les islamistes vivant en France et suivis par la police et les services de renseignement, en raison de la menace qu'ils représentent pour la sécurité nationale. Cette liste est distincte de la base de données plus ancienne, et plus connue, des «fichés S», ciblant les individus recherchées pour des motifs concernant la sûreté de l’Etat.

La publication de ces données survient dans un contexte lourd lié à la menace terroriste qui pèse sur la France : au cours du mois de septembre, les autorités ont procédé à de nombreuses arrestations de personnes radicalisées, suspectées de préparer ou d'envisager des attentats, parfois même de mineurs. Le 30 septembre, notamment, un homme de 18 ans avait été arrêté dans les Hauts-de-Seine lors d'une opération menée par les policiers du Raid et de la DGSI. Deux jours plus tôt, un présumé djihadiste de 15 ans avait été interpellé à Domont, dans le Val-d'Oise.

Lire aussi : Air France gangrenée par des islamistes ? Les services de renseignement sont sur les dents

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales