Manifestation contre la venue de François Hollande à l'université de Jussieu à Paris (IMAGES)

© RT France

Sur fond de contestation de la loi travail ainsi que de la dégradation des conditions de travail dans les universités, des étudiants et professeurs ont décidé de réserver un comité d'accueil au président, venu constater la rénovation de Jussieu.

François Hollande a reçu un accueil pour le moins glacial de la part des étudiants et professeurs de l'université Paris 6, à l'occasion de son déplacement sur le campus.

Sur place, le journaliste de RT France a constaté quelques tensions entre les jeunes et les policiers déployés en nombre pour la venue du chef de l'Etat.

Des manifestants ont notamment jeté des œufs en attendant l'arrivée de François Hollande.

Visiblement, le président a préféré éviter de croiser les manifestants à son arrivée sur le campus universitaire. 

Le campus universitaire a dû être rénové en raison de la présence d'amiante dans les locaux. Mais ces travaux n'ont été effectués qu'après une longue mobilisation du personnel de l'université.

Les protestataires soulignent aussi le «gaspillage d'argent public dénoncé par la Cour des Comptes» concernant cette rénovation, «pour le plus grand profit des entreprises de BTP».

Les manifestants contestent aussi l'adoption de la loi travail, dans la lignée du mouvement social ayant marqué l'année 2016 par d'importantes mobilisations syndicales et étudiantes.

Lire aussi : Hollande, un prix et l’indignité

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales