Calais : un millier d'enfants menacés par le démantèlement de la «Jungle»

Calais : un millier d'enfants menacés par le démantèlement de la «Jungle»© DENIS CHARLET Source: AFP
Des enfants dans la «Jungle» de Calais.
Suivez RT France surTelegram

Les autorités françaises, qui envisagent de raser le camp de migrants d'ici quatre semaines, comptent sur le Royaume-Uni pour prendre en charge les quelque 1 000 mineurs non accompagnés qui y vivent. Une option néanmoins incertaine.

Un millier d'enfants pourraient se retrouver à la rue à l'issu du démantèlement de la fameuse «Jungle» de Calais, alerte le journal britannique The Guardian, samedi 24 septembre. Alors que les autorités françaises ont informé les organisations d'aide aux migrants la semaine dernière qu'elles fourniraient des logements alternatifs à 9 000 des habitants du camp, le journal britannique affirme que ce chiffre ne sera pas suffisant, et qu'au moins 850 mineurs non accompagnés ne disposeront d'aucun abri.

Selon The Observer, un autre journal britannique, la France n'a prévu aucune solution pour fournir à ces enfants un endroit où dormir après la destruction de la «Jungle». Les autorités du pays compteraient en effet sur le Royaume-Uni pour régler ce problème, qui s'est engagé à venir en aide aux enfants réfugiés de Calais.

Cette prise en charge britannique est toutefois loin d'être assurée : alors que l'ex-Premier ministre David Cameron avait déclaré en mai dernier que son pays prendrait en charge 3 000 enfants non accompagnés, le Bureau de l'Intérieur a révélé en septembre que seuls 30 d'entre eux avaient été accueillis jusqu'à présent. L'administration britannique, en outre, n'a pas souhaité réagir aux interrogations du Guardian sur l'éventuel accueil d'un millier de nouveaux mineurs.

Plus de 10 000 migrants dans la «Jungle»

Gangrenée par une crise humaine, sanitaire et sécuritaire, le camp de migrants de Calais comporte actuellement plus de 10 000 personnes, selon le recensement récent de deux associations. Sa dissolution doit se faire d'ici quatre semaines, a fait savoir le ministère de l'Intérieur français.

D'après l'ONG humanitaire «Care4Calais», 129 enfants auraient disparu à l'issu du démantèlement de certaines parties du camp, plus tôt dans l'année.

Lire aussi : Calais : violents affrontements entre migrants et policiers (VIDEO)

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix