Aux antipodes du débat sur le burkini, un projet d’espace naturiste à Paris suscite l'émoi

Aux antipodes du débat sur le burkini, un projet d’espace naturiste à Paris suscite l'émoi© Wikipédia
Suivez RT France surTelegram

Tandis que la question du port du burkini sur les plages fait toujours débat, une proposition des écologistes prévoit la création d'un espace mixte où nudistes et «textiles» pourraient se côtoyer en toute liberté en plein centre de Paris. Polémique.

Alors que la période estivale a été marquée par la polémique autour de l'interdiction du port du burkini sur les plages publiques, c'est une requête totalement contradictoire que devra examiner le Conseil de Paris le lundi 26 septembre. 

En effet, alors que le port du maillot de bain intégral dans les lieux publics a animé le débat politique tout l'été, de nombreuses personnalités, de droite notamment, s'étant prononcées contre cette pratique, à gauche de l'échiquier politique, on souhaiterait visiblement faire le contraire, à savoir, pouvoir se dévêtir complètement en toute liberté et surtout... en plein cœur de la capitale.

Les élus écologistes David Belliard, Anne Souyris et Jérôme Gleizes ont ainsi formulé une proposition sur «la possibilité d'un lieu en plein air délimité au sein d'un espace vert ou piéton parisien permettant la pratique du naturisme».

«On veut arriver à la mixité [...] cette proposition correspond à une aspiration de liberté, de bien-être. Si on nous la refuse, ce serait un très mauvais signal pour l’avenir de nos sociétés», a expliqué à l'OBS Jacques Frimont, vice-président de l’Association pour la promotion du naturisme en liberté (APNEL).

Dans leurs arguments, ces naturistes endurcis rappellent que la pratique est «courante dans des métropoles telles que Munich, Barcelone et Berlin» et qu'en plus de cela, la France est une destination de choix pour ceux qui aiment se balader en tenue d'Eve et d'Adam. «Chaque année, deux millions d'Allemands, de Britanniques, de Néerlandais ou encore de Belges viennent en France pour y pratiquer le naturisme», explique Jacques Frimon.

Pour ce qui est du lieu, les amateurs de naturisme proposent les bois de Vincennes et de Boulogne, mais également le parc Daumesnil, où la baignade devrait en principe être autorisée dès 2019. 

On interdit le burkini sur les plages, mais on autoriserait à se balader nu en ville ?

Certains internautes se demandent si dans un futur proche, partisans de la nudité assumée et de la stricte pudeur vestimentaire auront des horaires spéciaux dans les piscines municipales.

Ce contraste entre le débat sur le burkini et la revendication des écologistes attire l'attention des twittos qui y voient en quelque sorte une absurdité. Etre trop vêtu ou pas assez, telle est la question ?

Certains ont l'air indignés par ce qui leur semble être un total manque de logique entre l'interdiction d'être trop habillé sur une plage, tout en envisageant de pouvoir être dénudé en pleine ville.

En France, se trouver dénudé dans l'espace public est considéré comme de l'exhibitionnisme par les autorités. Malgré cela, la pratique du naturisme semble faire de plus en plus d'adeptes dans l'Hexagone avec l'émergence de pratiques telles que la «randonue» (contraction des termes «randonnée» et «nue»), qui séduit de plus en plus d’amateurs de marche, ou d'événements comme les «cyclonudistas», qui consistent à faire des balades à vélo dans des grandes villes, «à poil».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix