Clarification à propos des Mistral : la position du Kremlin reste inchangée

Le porte-hélicoptère Vladivostok à Saint-Nazaire  Source: Reuters
Le porte-hélicoptère Vladivostok à Saint-Nazaire

Dans l’affaire des Mistral, la Russie s’en tient à la ligne «soit les navires, soit l’argent», a déclaré Dmitri Peskov. Ce principe a été fixé auparavant au cours de la rencontre des dirigeants français et russe à Erevan.

Le secrétaire de presse de Vladimir Poutine a confirmé mercredi que la position du Kremlin à l’égard des porte-hélicoptères reste inchangée. Cette déclaration de Peskov intervient un jour après les propos maladroits du vice-président de la Commission militaro-industrielle.

En effet, Oleg Botchkarev a dit mardi en réponse à la question sur le sort des navires, que la Russie renonçait aux porte-hélicoptères, en soulignant que «la seule question qui reste à régler est le montant de la compensation due à la partie russe». D’après lui, le secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale Louis Gauthier est attendu dans la capitale pour en discuter.

En savoir plus : la Russie renonce aux Mistral et va construire ses propres porte-hélicoptères

Cependant, suite à ces propos, le fonctionnaire aurait été réprimandé par le président de la Commission gouvernementale militaro-industrielle et le vice-président du gouvernement de Russie Dmitri Rogozine, comme l’indique Kommersant citant des sources anonymes, non seulement pour ses déclarations publiques mais aussi pour les fautes factuelles.

Ainsi, selon la même source, les négociations sur l’affaire des Mistral avec la participation de Louis Gauthier n’ont pas été planifiées pour cette semaine. De plus, Botchkarev, responsable  de la Commission militaire et technique de la Russie n’a jamais participé aux pourparlers sur les navires Mistral. Et aucune déclaration sur le renoncement aux Mistral n’a été faite de la part de Moscou.

L’affaire de la livraison des Mistral dure depuis le 3 septembre 2014. Le premier navire devait être remis à la Russie en octobre 2014, mais suite à la crise ukrainienne le président français a suspendu la livraison. La livraison du second est prévue pour le 1er novembre 2015.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales