«Rien ni personne ne pourra atténuer nos peines» : l'émouvant hommage aux victimes des attentats

Source: Reuters

Une cérémonie en hommage aux victimes du terrorisme s’est tenue aux Invalides en présence de François Hollande et de nombreux hommes politiques, du gouvernement comme de l'opposition, mais aussi des survivants et proches des victimes.

«L'histoire de ma famille, c'est l'histoire de 86 familles niçoises meurtries. Rien ni personne ne pourra atténuer nos peines, à part peut-être le temps», a déclaré une jeune fille musulmane de 21 ans, Yasmine Marzouk. «On pense souvent que cela n'arrive qu'aux autres, et pourtant, ce 14 juillet 2016, jour de Fête nationale, nos vies ont été bouleversées à jamais. Notre si belle Promenade se transforma, en l'espace de quelques secondes, en scène de guerre. Nous avons perdu des êtres si chers, trois membres de notre famille», s’est-elle rappelée ne pouvant pas retenir ses larmes lors de son discours.

D’autres proches des victimes ont pris aussi la parole. Georges Salines, qui a perdu sa fille Lola dans l’attentat du 13 novembre au Bataclan et président de l'association «13 novembre : fraternité et vérité», a été le premier à prononcer un discours empli d'émotion lors de la cérémonie : «Aucune cause ne vaut qu'on arrache le pied d'un enfant de huit ans. Aucune. Victimes innocentes de toutes les violences terroristes, vous êtes mes frères et mes sœurs et je veux que mon pays aussi vous affirme cette fraternité.»

Une réforme de l'indemnisation des victimes

François Hollande a eu un mot à la fin de la cérémonie. Il a reconnu que «jamais [le] pays n’avait été attaqué avec cette ampleur criminelle, avec cette rage destructrice, avec cette cruauté barbare». Selon lui, ces attentats ont visé «la France toute entière, la France de la liberté, de la culture, des droits de l’homme».

Le président a saisi l’opportunité de cette cérémonie pour annoncer une réforme du système d'indemnisation de l'aide aux victimes. «Cette indemnisation doit être juste et transparente. C’est pourquoi, je l’annonce ici, son fonctionnement et ses règles seront réformées. Ses ressources devront être revues en conséquence», a -t-il promis.

Une rose blanche pour chaque victime

Le nom de chaque personne ayant perdu la vie dans les attentats de l’année 2016 en France a été prononcé, et des roses blanches ont été déposées en l'hommage de toutes les victimes devant le monument de «La Parole portée».

La cérémonie s'est achevée sur l'hymne international dédié aux victimes du terrorisme, interprété au violon.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales