Démantèlement d’un réseau présumé de trafic d’étrangers entre le Maroc et la France

Démantèlement d’un réseau présumé de trafic d’étrangers entre le Maroc et la France Source: AFP

Quatre individus soupçonnés d’avoir joué un rôle de passeurs dans le cadre d’un juteux trafic d’êtres humains entre le Maroc et la France, ont été arrêtés. Ils auraient réalisé des dizaines de milliers d’euros de bénéfices.

Selon le quotidien régional Midi Libre, quatre hommes, dont trois frères issus du Gard, ont été mis en examen pour trafic d’étrangers en situation irrégulière entre le Maroc et la France.

La petite affaire, qui consistait à transporter des passagers ainsi que leurs valises, «aurait permis à ceux qui en sont à la tête de réaliser entre 90 000 et 200 000 euros de bénéfices», écrit le journal. En effet, chaque passage illégal en France aurait été facturé 7 000 euros par tête, le tout en espèce et net d’impôt, évidemment.

De leur côté, les suspects, dont l’un a déjà comparu le 14 septembre devant la chambre de l’instruction, nient formellement les faits.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»