Mobilisation contre la loi travail : les images choc de la manifestation parisienne (PHOTOS, VIDEO)

© RT France

La capitale a été une nouvelle fois le théâtre de violents affrontements entre forces de l'ordre et manifestants anti-loi Travail le 15 septembre. Des images choc ont fait leur apparition sur le net, montrant des manifestants le visage ensanglanté.

Sur les images, on peut voir les policiers charger en masse les manifestants qui lancent des projectiles dans un brouillard de gaz lacrymogène. Plusieurs manifestants ont été arrêtés et conduits à l'écart par les CRS. 

ATTENTION, LES IMAGES QUI SUIVENT PEUVENT HEURTER LA SENSIBILITE

Vers le métro Oberkampf, quelques centaines de mètres avant d'arriver sur la place de la République où la manifestation est censée se terminer, un jeune-homme est emmené par les policiers, encerclés par de nombreux manifestants et journalistes. Il a le visage en sang et semble hagard. Autour de lui, certains crient «lâchez le, appelez une ambulance !», tandis que d'autres s'en prennent verbalement aux CRS.

Un journaliste argentin travaillant à Paris a également constaté qu'un jeune-homme avait été gravement blessé à l’œil après avoir vraisemblablement été touché par un éclat de grenade.

ATTENTION, IMAGES CHOC

D'autres images montrent un CRS en train de littéralement prendre feu après avoir été touché par un cocktail Molotov.

ATTENTION, IMAGES CHOC

Parfois, les provocations de certains manifestants ont entraîné de violentes charges de la police et les journalistes qui se trouvaient sur leur chemin ont du essuyer des coups de matraques, comme le montre une autre vidéo apparue en ligne.

ATTENTION, VIDEO CHOQUANTE

Près de 40 000 personnes se sont rassemblées à Paris pour protester contre la loi travail validée par le gouvernement durant le mois d'août. La préfecture de police a elle, recensé entre 12 500 et 13 500 personnes.

Lire aussi : EN CONTINU : Nouvelle journée de mobilisation en France contre la loi travail

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales