Evron : Merouane Benahmed, ancien membre du Groupe islamique armé, assigné à résidence est en fuite

Source: AFP

L'homme arrivé en décembre dernier en Mayenne ne se serait pas présenté à un de ses quatre pointages quotidiens à la brigade de gendarmerie d'Evron. Les gendarmes ont ensuite perquisitionné à son domicile sans retrouver sa trace.

Panique à Evron après la disparition de Merouane Benahmed. Alertées par le fait qu'il ne se soit pas présenté pour pointer jeudi 8 septembre au matin, les autorités ont fait immédiatement boucler le centre-ville.

L'intervention des forces de l'ordre serait désormais terminée mais un mandat de recherches international aurait été délivré.

Algérien de 42 ans, Merouane Benahmed a fui son pays en 1999. Il a été condamné à dix ans de prison en France dans le cadre de l'affaire dite des filières tchétchènes, soupçonnées de projeter des attentats à Paris. Libéré en 2011, il vit depuis sous le régime de l'assignation à résidence, la Cour européenne des droits de l'Homme ayant refusé son extradition en raison de sa condamnation à mort en Algérie.

Ses demandes d'asile formulées auprès d'autres pays n'ont pas eu de suites, selon son avocate. Cet homme marié et père de quatre enfants a été déplacé de commune en commune. Il avait été écroué à Brest, après avoir vécu à Châteaulin (Finistère), en Anjou et dans l'Aveyron.

Le Groupe islamique armé (GIA) auquel il appartient est une organisation dont le but est de renverser le gouvernement algérien pour le remplacer par un Etat islamique.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales