Mesures de sécurité dans les écoles : sur Twitter, les propositions du gouvernement font un flop

Source: Reuters

Le gouvernement a voulu présenter des propositions choc afin de ne rien laisser au hasard pour la rentrée et de faire en sorte que les établissements scolaires fassent l'objet d'une vigilance accrue. Les internautes ne sont pas convaincus.

Après un été marqué par la menace terroriste et deux attentats, et à quelques jours de la rentrée, le gouvernement a détaillé mercredi 24 août les mesures de sécurité à destination des écoles.

Les ministres de l'Education Najat Vallaud-Belkacem, de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, et de l'Agriculture Stéphane Le Foll – dont dépendent les lycées agricoles – ont ainsi fait le point sur les mesures qui vont concerner les 64 000 établissements scolaires du pays.

Dans une circulaire datée du 29 juillet adressée aux préfets et aux recteurs, les ministres de l'Education et de l'Intérieur ont en effet qualifié de «priorité absolue» la sécurité des lieux d'éducation, invitant les responsables locaux à prendre leurs responsabilités. 

Le gouvernement souhaite anticiper et protéger les enseignants, qui font partie des nombreuses cibles de Daesh - dans le numéro de novembre 2015 de son magazine Dar-al-Islam, l'EI appelait à «combattre» et à «tuer» les fonctionnaires de l'Education nationale, considérés comme «des ennemis d'Allah» qui «enseignent la laïcité» et sont «en guerre ouverte contre la famille musulmane». 

Problème : sur Twitter, le zèle du gouvernement fait un flop. 

«Inutile», «anxiogène»...Telles sont les réactions que l'on retrouve de façon récurrente sur Twitter, depuis que le gouvernement a officiellement présenté son plan pour sécuriser les écoles. 

Jugeant les mesures absurdes, certains n'hésitent pas à les tourner en dérision.

Pour beaucoup, les mesures semblent surtout déconnectées de la réalité et irréalisables.

Pour d'autres, concentrer le débat de la rentrée autour des questions de sécurité éclipse d'autres problèmes.

Ou fait le lit de Daesh...

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales