Multiplication des cas de verbalisation de femme voilée à Nice et à Cannes (PHOTOS)

Multiplication des cas de verbalisation de femme voilée à Nice et à Cannes (PHOTOS)© Capture d'écran Twitter, @PhMarliere.

Des images diffusées sur Internet montrent une femme se voir infliger une amende pour le port d'un voile simple, sur une plage de Nice. Au moins trois autres événements similaires ont été relevés depuis le début de la semaine.

Une nouvelle scène controversée due à l'application d'un arrêté anti-burkini sur une plage française a été rapportée, mardi 23 août, par le Daily Mail britannique. Selon le journal, quatre policiers équipés de matraques ont approché une femme, portant un voile islamique et qui semblait dormir, sur la plage de la Promenade des Anglais, à Nice.

Les fonctionnaires auraient infligé une amende à la femme, et lui auraient, en plus, ordonné de retirer un haut, assorti à son voile, qui couvrait ses épaules.

Des photos de la scène ont été relayées sur les réseaux sociaux, provoquant un certain nombre de réactions indignées.

Au moins trois autres cas de verbalisation de femmes voilées, à Cannes et à Nice

Dans la foulée de la décision du maire de Cannes, la municipalité de Nice a pris il y a quelques jours un arrêté visant à interdire le port du burkini, un vêtement de plage islamique couvrant l'ensemble du corps à l'exception du visage. L'arrêté, toutefois, semble être interprété de manière plus large.

Hier, une vidéo de la verbalisation d'une jeune femme portant un voile, à Nice, avait été diffusée sur les réseaux sociaux.

En début de semaine, c'est une jeune fille voilée sortant de l'eau avec trois amies qui avait été interpellée par la police niçoise. Une vidéo partielle de l'événement avait été mise en ligne.

En outre, L'Obs avait publié hier le témoignage d'une touriste ayant également écoper d'une amende, sur une plage de Cannes, en raison de son hijab – un voile laissant le visage découvert. L'événement avait provoqué un attroupement, et certaines personnes en avaient profité pour insulter la jeune musulmane.

Lire aussi : Les polémiques françaises font exploser les ventes de burkini

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»