Nicolas Sarkozy annonce sa candidature à l’élection présidentielle de 2017

Dans le livre Tout pour la France, à paraître le 24 août, le président des Républicains et ancien président de la République annonce sa candidature à la primaire de la droite et du centre.

«J'ai décidé d'être candidat à l'élection présidentielle de 2017. La France exige qu'on lui donne donne tout. J'ai senti que j'avais la force pour mener ce combat à un moment si tourmenté de notre histoire». C'est par cette phrase, rédigée sur la quatrième de couverture de son nouveau livre Tout pour la France que Nicolas Sarkozy marque ce lundi 22 août son entrée en campagne.

Dès ce jour, Nicolas Sarkozy quitte la présidence du parti Les Républicains (LR) pour se consacrer à sa seule candidature à la primaire en vue de reconquérir l'Elysée. Il devrait être remplacé à la tête du parti par Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

«Ce livre est le point de départ. Face à tant de défiance à l'égard de la parole publique, je veux convaincre les Français que le débat de la campagne doit s'intégrer à part entière au mandat présidentiel», écrit notamment l'ancien chef de l'Etat.

Les internautes ironisent sur le retour «surprise» de Nicolas Sarkozy 

Si pour la plupart des Français, l'annonce de Nicolas Sarkozy n'est pas une surprise, beaucoup d'internautes en ont profité pour se moquer de l'annonce de sa candidature à la Primaire de la droite et du centre. 

Sur la toile, certains ne se gênent pas pour comparer, non sans humour, la promesse de Nicolas Sarkozy en 2012 d'arrêter la politique s'il venait à perdre la présidentielle et l'annonce de sa candidature aujourd'hui.

Pour beaucoup d'internautes la candidature de l'ancien chef de l'Etat était courue d'avance et l'effet de surprise escompté par les équipes de communication de Nicolas Sarkozy n'a pas eu lieu. 

Douze candidats sont déjà en piste pour la primaire à droite, programmée les 20 et 27 novembre. Ils devraient toutefois être nettement moins nombreux à pouvoir effectivement se présenter, vu le nombre de parrainages – 250 élus dont au moins vingt parlementaires et 2 500 adhérents – requis pour officialiser leur candidature.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales