Manifestation de migrants après l'évacuation sous tension d'un campement à Paris (VIDEO)

Manifestation de migrants après l'évacuation sous tension d'un campement à Paris (VIDEO)© Capture d'écran vidéo Twitter
Des réfugiés encerclés par les forces de l'ordre à Stalingrad

Une opération de police contre le campement de migrants situé avenue de Flandre à Paris s'est déroulée sous tension, avec notamment la tenue d'une manifestation des réfugiés et de leurs soutiens pour dénoncer ce qu'ils qualifient de harcèlement.

Une nouvelle opération de police s'est déroulée dans le quartier de Stalingrad à Paris, afin d'évacuer les réfugiés campant sur l'avenue de Flandre. 

Depuis environ deux semaines, il y a quasiment une opération de ce type par jour dans la capitale. Le campement de l'avenue de Flandre en est à sa troisième évacuation. 

Lire aussi : Un camp de migrants à été évacué par la police dans le nord de Paris (PHOTOS, VIDEO)

Excédés par ce qu'ils qualifient de «harcèlement policier», les réfugiés ont tenu une manifestation improvisée, bloquant temporairement la circulation dans le quartier de Stalingrad.

Selon des informations publiées sur les réseaux sociaux, la police a fait usage de matraques contre les manifestants bloqués. Elle a aussi arrêté une personne qui était venue soutenir les réfugiés. 

La ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, avait lancé le 10 août un appel à projets pour développer «l'expérimentation de dispositifs d'hébergement de réfugiés chez les particuliers», afin de permettre l'accueil en France de 1 000 réfugiés supplémentaires. Mais cette proposition a reçu un accueil mitigé de la part des internautes.

La France s'est engagée à recevoir, jusqu'en 2017 plus de 30 000 réfugiés venus de Turquie, du Liban ou des «hotspots» (centres d'enregistrement) grecs et italiens. Des milliers de migrants arrivent également par leurs propres moyens sur le territoire. 9 000 d'entre eux sont présents dans le plus grand camp de réfugiés de France, surnommé la «Jungle», situé à Calais.

Lire aussi : Une cinquantaine de réfugiés à nouveau expulsés d'un campement à Paris (PHOTOS, VIDEOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»