Appel au pape après l'évacuation forcée de l'église Sainte-Rita par la police (PHOTOS, VIDEO)

Les forces de l'ordre ont fait irruption dans le bâtiment avant d'évacuer les fidèles et élus venus s'opposer à la démolition de l'édifice © Capture d'écran Twitter
Les forces de l'ordre ont fait irruption dans le bâtiment avant d'évacuer les fidèles et élus venus s'opposer à la démolition de l'édifice

L'église Sainte-Rita, lieu de culte du XVe arrondissement de Paris, a été violemment évacuée par la police le 3 août au matin alors que des élus locaux et des fidèles étaient dans le bâtiment afin de s'opposer à sa démolition programmée.

«Votre Sainteté, cette petite paroisse a besoin de votre soutien !» plaide le député LR Frédéric Lefebvre, dans une lettre ouverte au pape parue dans le Huffington Post. 

Choqué par l'évacuation musclée des paroissiens et des élus venus protester contre le projet de transformation de l'édifice religieux en parking, le député, qui était présent lors de l'intervention des CRS, a décidé d'écrire au pape afin de lui demander d'intervenir pour maintenir le lieu en l'état. 

Évacuation brutale

Une douzaine de fourgons de CRS ont été réquisitionnés afin d'évacuer l'église Sainte Rita, sise dans le XVe arrondissement de Paris, occupée par des fidèles, des élus locaux, ainsi que des militants s'opposant à la destruction de l'édifice.

«Une trentaine de personnes ont pris place à l'intérieur du bâtiment pour s'opposer à la reprise des lieux. Leur évacuation s'est déroulée sans incident», a précisé la préfecture de police dans un communiqué.

Le communiqué de la préfecture de police de Paris
Le communiqué de la préfecture de police de Paris

Néanmoins, les images diffusées dans sur les réseaux sociaux montrent que le climat était très tendu.

Certains élus locaux, dont le maire du XVe arrondissement, Philippe Goujon, ont aussi été évacués manu militari par les forces de l'ordre.

Les prêtres et les enfants de chœurs n'ont pas été épargnés par la police, poussant l'Observatoire de la Christianophobie à dénoncer ce traitement.


Un conflit qui dure depuis plus d'un an

C'est le propriétaire de cette église au style néogothique située dans le XVe arrondissement de Paris, l'Association des chapelles catholiques et apostoliques, qui demande sa démolition en vue d'une opération immobilière confiée à la société Garibaldi. L'association a obtenu par ordonnance du tribunal de Paris, le 6 janvier dernier, l'autorisation judiciaire de faire procéder à l'expulsion de ses occupants. L'édifice religieux doit laisser place à des parkings et des logements.

L'église Sainte-Rita était par le passé une église réputée pour procéder à la bénédiction d'animaux. Mais devant sa très probable démolition, l'édifice a d'abord été occupé par des activistes faisant partie du «Mouvement du 14 juillet», puis par des chrétiens catholiques qui y célébraient une messe quotidienne. Les élus locaux Les Républicains s'opposent aussi à sa démolition, voyant l'église comme un lieu historique et de culture du quartier. Néanmoins, le bâtiment n'est pas classé et la justice ne s'est pas opposée à sa destruction malgré les différents recours interjetés devant la justice.

Lire aussi : Messe à l'église Sainte Rita : «Ce lieu sera sauvé si nous savons nous battre jusqu'au bout»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales