Prêtre égorgé : les deux djihadistes se sont rencontrés quatre jours avant les faits sur Telegram

Les deux assassins du père Jacques Hamel, Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean, seraient entrés en contact via l'application cryptée Telegram, le 22 juillet, soit... quatre jours avant la prise d'otage dans l'Eglise de Saint-Etienne-du-Rouvray.

Selon les informations révélées ce dimanche par Le Parisien et La Voix du Nord, Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean sont entrés en contact via la messagerie Telegram quelques jours seulement avant de commettre l'attentat qui a coûté la vie à un prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray.

Les deux auteurs de l'attaque de mardi qui a coûté la vie au père Jacques Hamel dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray se seraient rencontrés physiquement le 22 juillet, soit quatre jours avant leur passage à l'acte.

La Voix du Nord a interrogé un individu présenté comme «fiché S», qui aurait participé au réseau d'Adel Kermiche sur Telegram. Ce dernier confirmerait que les deux terroristes ne se seraient rencontrés que très peu de temps avant l'attentat, mais auraient longuement échangé sur l'application de messagerie chiffrée auparavant. 

Trois personnes, dont un demandeur d'asile syrien, ont été placées en garde à vue, dans l'enquête sur l'attaque de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray. Un homme interpellé la veille du drame a été mis en examen et écroué.

Le prêtre Jacques Hamel avait été égorgé le 26 juillet, et une des victimes de la prise d'otage, un paroissien, est toujours entre la vie et la mort.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales