Prêtre égorgé en France : le deuxième tueur était «fiché S» depuis le 29 juin 2016

Source: AFP

Le second tueur de l'attaque djihadiste du 26 juillet dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen, a été «formellement identifié» comme étant Abdel Malik Nabil Petitjean, a appris l'AFP auprès du parquet de Paris ce 28 juillet.

Abdel Malik Petitjean, 19 ans, n'avait pas fait l'objet de condamnations et la justice ne disposait pas de ses empreintes ni de son ADN, ce qui a retardé son identification. Le jeune homme était toutefois «fiché S» depuis le 29 juin pour avoir tenté de rejoindre la Syrie via la Turquie, selon une source proche de l'enquête. Des prélèvements ADN effectués sur sa mère ont permis son identification. Trois personnes dans l'entourage familial d'Abdel Malik Petitjean auraient été placées en garde à vue.

Le premier tueur, Adel Kermiche avait été rapidement identifié. Porteur d'un bracelet électronique, il avait tenté à deux reprises de se rendre en Syrie pour rejoindre l'Etat islamique.

Une vidéo des deux djihadistes prêtant allégeance à l'Etat islamique a été diffusée par Amaq, l'agence de presse de Daesh. On peut y voir les deux jeunes hommes, l'un parlant en arabe et l'autre tenant un carton où est imprimé le drapeau de l'organisation terroriste. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales