Saint-Etienne-du-Rouvray : le deuxième terroriste, inconnu des services, objet d'un test ADN

Des CRS sécurisent le périmètre aux alentours de l'église © Pascal Rossignol Source: Reuters
Des CRS sécurisent le périmètre aux alentours de l'église

Le deuxième assaillant de l'attentat qui s'est déroulé en Normandie était probablement originaire du sud-est de la France et âgé de 19 ans. Celui-ci n'était pas fiché par les forces de police.

Selon une source judiciaire, l'identification du terroriste nécessite de réaliser des tests ADN, étant donné que l'homme était inconnu des services de police pour des faits de crimes ou de délits. Ses empreintes et son ADN sont donc absents des fichiers.

La carte d'identité présumée d'un certain Abdel Malik Petitjean a été retrouvée au domicile de l'autre assaillant, Abel Kermiche. Celui-ci faisait l'objet d'une fiche S pour radicalisation.

Le premier tueur, Adel Kermiche, avait rapidement été identifié par les enquêteurs. Agé de 19 ans et né à Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime), il avait été mis en examen, placé sous contrôle judiciaire, puis en détention provisoire, pour avoir tenté par deux fois en quelques mois en 2015 de gagner la Syrie. Le 18 mars, une juge antiterroriste avait décidé de le remettre en liberté et de l'assigner à résidence sous surveillance électronique. Le parquet avait fait appel, en vain.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales