Pour vaincre Daesh, Fillon estime qu'il faut s'appuyer sur la Russie, un «allié capable de gagner»

Source: Reuters

Dans une interview au JDD, François Fillon a évoqué l'approche à adopter pour combattre le terrorisme international, en soulignant qu'une coopération avec «le régime syrien, les Iraniens et les Russes» était nécessaire pour obtenir des résultats.

L’attentat du 14 juillet à Nice semble avoir eu des effets sur le discours les candidats à la primaire de la droite et du centre. Après Nicolas Sarkozy par exemple, qui a tenu des propos très durs tout de suite après le drame de la promenade des Anglais, c’est au tour de François Fillon de livrer, dans une interview au Journal du Dimanche, son avis sur la gestion des derniers événements en France et plus généralement sur les moyens de lutter contre le terrorisme international.

L’ancien Premier ministre a ainsi comparé l’Etat islamique au nazisme. «Nous sommes entrés dans une forme de guerre mondiale qui s’étend de l’Asie du Sud-Est jusqu’à l’Afrique occidentale, en passant par tout le Proche-Orient», indique François Fillon, avant d’ajouter : «l’Etat islamique – qui nous fait la guerre – ne connaît ni faiblesse ni trêve. [...] Il emploie les mêmes ressorts [que les nazis] : imposer par la force au reste du monde un mode de vie et de pensée.»

Mais là où sa position diffère de la plupart des autres candidats, c’est dans l’approche à adopter dans le combat contre Daesh. Il préconise en effet de combattre l’Etat islamique «avec les alliés capables de gagner». Il poursuit en expliquant que la France «n’a pas les moyens de conduire une offensive au sol en Syrie», c’est pour cette raison qu’elle doit appuyer «les forces qui sont en mesure de battre l’Etat islamique, c’est-à-dire le régime syrien, les Iraniens et les Russes», sans toutefois omettre que la France a «des raisons d’être en désaccord avec leur politique».

L'actuel député de 2e circonscrpition de Paris a déjà à plusieurs reprises souligné l'efficacité de l'intervention russe en Syrie. Ainsi, en avril dernier, il avait déclaré à l'hebdomadaire Marianne que la Russie avait obtenu en six mois ce que les Etats-Unis et leurs alliés n’avaient pu réaliser depuis leur engagement dans ce conflit en 2014».

Aller plus loin : François Fillon accuse les Etats-Unis de faire la police dans le monde

La primaire qui désignera le candidat du parti Les Républicains pour l'élection présidentielle de 2017 aura lieu au mois de novembre.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales