Le tweetgate de Nicolas Sarkozy

Le tweetgate de Nicolas Sarkozy
Invitation postée par Nicolas Sarkozy sur son compte

Nicolas Sarkozy devait répondre ce matin aux questions des internautes via twitter. Ce fut un grand succès... mais pas forcément celui escompté par l'ancien Président, qui s'est retrouvé noyé sous un flot de questions moqueuses et ironiques.

40 000. C'est le nombre de questions qui ont été posées à Nicolas Sarkozy, via le hashtag #NSDirect ces dernières heures. Ce devait être un fabuleux "coup de com'", cela se termine plutôt en une joyeuse pagaille, le patron des Républicains n'ayant pas été épargné par les internautes moqueurs. Sur le fond, le format court imposé par twitter n'aura pas non plus permis à l'ancien président de faire émerger les grands axes de sa pensée politique. Petit florilège des questions posées par les internautes et des réponses reçues (parfois).

Les "affaires",  l'éternel changement, le communautarisme...et les consoles de jeux !

Puis les internautes se sont régalés en ressortant du placard le fameux "Paul Bismuth". Nom d'emprunt utilisé par Nicolas Sarkozy pour échanger avec son avocat en toute discrétion.

Les twittos évoquent aussi le "changement" de l'ex-président qui avait marqué un tournant de sa campagne en 2007.

Nicolas Sarkozy attaqué également sur son communautarisme...

Puis moqué enfin pour son goût pour les consoles de jeux.

Même le fils cadet de Nicolas Sarkozy, Louis, se mêle à ce brouhaha, pour réclamer une plus grande télé !

Quant aux tweets "'sérieux", auxquels Nicolas Sarkozy a répondu, ils n'ont pas relévé le niveau du débat. Les 140 caractères autorisés par twitter ne permettant pas réellement d'apporter des explications convaincantes sur le cas de la Grande-Bretagne en Europe ou sur Khadafi par exemple.

Au final, on apprend tout de même que Nicolas Sarkozy aime les animaux

Et se passionne toujours autant pour le foot.

Bon joueur, le président des Républicains promet face caméra qu'il recommencera l'exercice très rapidement.

Toujours aussi inspirés, et ironiques, les twittos se sont empressés d'évoquer le sort du malheureux communicant qui a imaginé ce live-tweet:

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»