Calais : pour la première fois, des migrants envoient des cocktails Molotov sur la rocade portuaire

- Avec AFP

Calais : pour la première fois, des migrants envoient des cocktails Molotov sur la rocade portuaire© Alkis Konstantinidis Source: Reuters
Explosion d'un cocktail Molotov
Suivez RT France surTelegram

Des jets de cocktails Molotov par des migrants dans la nuit du 12 au 13 juillet sur la rocade portuaire de Calais ont provoqué l'inquiétude des syndicats de police, a-t-on appris auprès d'eux.

«Vers 4h, il y a eu des jets de trois cocktails Molotov. Jusqu'alors on n'avait pas vu ça, c'est inquiétant», a déclaré à l'AFP Bruno Noël, secrétaire zonal du syndicat Alliance. «Avant, les migrants enflammaient des broussailles et des troncs d'arbre pour bloquer la circulation sur la rocade, là ils ont jeté directement les cocktails Molotov», a-t-il ajouté, précisant qu'il y avait eu encore une trentaine d'assauts de groupes de migrants durant la nuit.

La préfecture du Pas-de-Calais a, elle, indiqué que trois bouteilles enflammées avaient été lancées sur la rocade portuaire de Calais par un groupe d'une vingtaine de migrants. «Ce groupe a été immédiatement dispersé par les services de police», a ajouté le porte-parole, indiquant qu'il n'y avait pas eu de blessés.

Gilles Debove, responsable du syndicat SGP Police-Force Ouvrière, estime lui que la tension «est montée d'un cran supplémentaire à nouveau» après les incidents de la nuit.

«Avant on pouvait mettre très peu de temps à nettoyer la rocade en enlevant les troncs d'arbre pour permettre que la circulation se poursuive. Désormais, on a cette grosse difficulté avec des barrages en feu et des camions qui peuvent commencer eux aussi à prendre feu», a ajouté Gilles Debove, qui réclame des effectifs supplémentaires.

Selon la préfecture, les 4 500 qui vivent dans le camp de la «Jungle» jouxtant la rocade (plus de 6 000 selon les associations), tentent durant la nuit de bloquer le flux de la circulation en jetant divers objets sur cet axe extrêmement fréquenté par des camions se rendant en Angleterre.

«Ce n'est pas la première fois que des migrants tentent de former des barrages enflammés sur la rocade portuaire afin de ralentir la circulation», a ajouté la préfecture du Pas-de-Calais, qui condamne «fermement» ces agissements.

LIRE AUSSI : Calais : une migrante posant un barrage de gravats sur la rocade est morte percutée sur la chaussée

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix