Conditions de détention d'Abdeslam : son avocat porte plainte pour atteinte à la vie privée

L'avocat de Salah Abdeslam Franck Berton © Henry Romero Source: Reuters
L'avocat de Salah Abdeslam Franck Berton

Après les révélations du député Thierry Solère sur les conditions de détention de Salah Abdeslam, l'un des terroristes des attentats du 13 novembre 2015, l'avocat de ce dernier a décidé de porter plainte pour «atteinte à la vie privée» de son client.

«Qu’un député de la République profite de son mandat [et] vienne nous indiquer par voie de presse qu’il a regardé ce garçon derrière les caméras pour regarder comment il se comportait, un peu comme s’il était au zoo de Vincennes, n’a pas manqué de nous indigner», a affirmé maître Franck Berton mardi soir à BFMTV.

Lire aussi : Prison ou petit appartement privé ? La «dure» vie de Salah Abdeslam à Fleury-Mérogis

Le témoignage de Thierry Solère, qui a pu observer Salah Abdeslam via les caméras de surveillance de Fleury-Mérogis avait donné lieu à deux pleines pages dans Le Journal du Dimanche et fait réagir de nombreux citoyens concernant les conditions de détention du terroriste impliqué dans les sanglantes attaques du 13 novembre. Certains ont été choqués par le confort dont il bénéficie durant sa détention, ayant notamment accès à une salle de sport privée, ou par le fait qu'il bénéficie d'une télévision.

L'avocat de Salah Abdeslam a aussi fait savoir qu'il avait écrit au ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas afin d'avoir des éclaircissements concernant le fait que des personnes ne faisant pas partie du personnel pénitentiaire aient accès aux images des caméras de surveillance de la cellule de son client. 

«Il n'y a pas de scandale là-dessus»

Georges Fenech, président de la commission d'enquête parlementaire sur les attentats a lui exprimé sa «colère» contre la démarche de son collègue des Républicains. «Je suis en colère. Je regrette que Thierry Solère, qui est un ami pour lequel j'ai beaucoup de respect, ait pris le risque de faire croire à l'opinion qu'on a un régime hyper privilégié, cinq étoiles pour Salah Abdeslam. Ce n'est pas vrai du tout», a-t-il déclaré sur LCI.

«Salah Abdeslam est dans un secteur isolé parce que le juge, à juste titre, a ordonné son isolement, pour des raisons de sécurité. Et quand on est isolé on ne perd pas pour autant des droits qui sont reconnus par notre Constitution. Ce droit, c'est le droit aussi à faire une promenade quand on est détenu [...] et également d'avoir un entretien physique, de pouvoir faire du sport. Il y a une cellule dans laquelle on a installé un rameur, c'est tout. Il n'y a pas de scandale là-dessus», a développé le député du Rhône.

Lire aussi : Salah Abdeslam bénéficierait d'une salle de sport personelle en prison

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales