Le retour d'Agnès Saal au ministère de la Culture ne passe pas sur Twitter

Le retour d'Agnès Saal au ministère de la Culture ne passe pas sur Twitter Source: AFP
Agnès Saal
Suivez RT France surTelegram

Six mois après avoir été exclue de la fonction publique pour avoir dépensé plus de 40 000 euros de frais de taxis aux frais du contribuable, Agnès Saal fait son retour au ministère de la Culture. La nouvelle a embrasé le réseau social Twitter.

Condamnée à deux ans de suspension de la fonction publique, dont six mois fermes, pour avoir fait des courses de taxis à hauteur de 40 000 euros durant son mandat à l'INA, puis à 3 000 euros d'amende pour avoir dépensé 23 000 euros en taxi lors de son passage à la tête du Centre George Pompidou, Agnès Saal se mettra à nouveau au service de l'Etat en officiant au ministère de la Culture.

Sa nouvelle mission est rattachée au secrétariat général du ministère et visera, selon le Monde, «à piloter la double démarche de labellisation "égalité professionnelle" et "diversité" engagée par le ministère», soit «passer en revue l’ensemble des procédures de recrutement, d’avancement, de primes, de mutation, etc., pour pouvoir déposer un dossier de labellisation auprès de l'Association française de normalisation».

Même si Agnès Saal a été sanctionnée pour les abus et erreurs qu'elle a commis dans le passé, sa réintégration au sein du ministère de la Culture a sucité l'émoi chez de nombreux internautes.

Faisant référence aux dépenses astronomiques de taxi d'Agnès Saal, cet internaute anticipe une forte hausse des actions des taxis G7.


Une image valant parfois mieux qu'un long discours, cet internaute a interpellé le gouvernement avec un extrait de casier judiciaire afin de s'interroger sur ce retour en grâce.

D'autres mettent en avant le fait que dans le secteur privé, le moindre écart peut valoir des sanctions plus sévères.


Agnès Saal fera-t-elle son retour en taxi ? Ironise un internaute.


Si Agnès Saal a purgé sa peine ferme et a procédé au paiement de ses amendes, ainsi qu'au remboursement des différents frais, un parfum de scandale continue de la suivre.

Lire aussi : «Un attachement au bien public exceptionnel» : les amis d'Agnès Saal se plaignent à Hollande

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix