Incendie raciste à Denain : le directeur de cabinet de la députée-maire socialiste mis en examen

La ville de Denain (Nord)© PHILIPPE HUGUEN Source: AFP
La ville de Denain (Nord)

Le procureur de Valenciennes a mis en examen le socialiste Yohan Senez, mercredi 22 juin, pour complicité dans l'«incendie volontaire» d'une épicerie roumaine, «commis en raison de la race, l’ethnie, la nation, la religion de la victime».

Dans la nuit du 20 au 21 mars 2016, un incendie avait frappé un magasin d’alimentation et de produits roumains, dans la petite ville de Denain, dans le Nord. Quelques jours plus tard, deux employés municipaux avaient été mis en examen, après qu'ils eurent reconnu être à l'origine de l'événement. Les investigations conduites par la direction interrégionale de la policier judiciaire de Lille ont, finalement, mené au placement en garde à vue de Yohan Senez, directeur de cabinet de la députée-maire de Denain Anne-Lise Dufour-Tonini, mardi 21 juin.

Selon le parquet de Valenciennes, la mise en examen de Yohan Senez se fonde sur deux éléments : d'une part, l'un des employés municipaux aurait indiqué au magistrat instructeur «avoir organisé l’incendie criminel à la demande» du directeur de cabinet. D'autre part, des échanges de SMS entre l’un des employés municipaux et Yohan Senez au cours du week-end précédant l'incendie attesteraient de la responsabilité de ce dernier.

Conséquence de cette mise en examen : le directeur de cabinet socialiste a été placé sous contrôle judiciaire, et n'a désormais plus le droit de se rendre à Denain, ni d'entrer en relation avec des employés municipaux ou des élus de cette commune.

Peu après l'incendie volontaire de son établissement, en mars, le commerçant roumain avait déclaré ne pas comprendre les causes de cette dégradation volontaire. «On a toujours respecté la mairie […] On estime à environ 8 000 euros les pertes et les dégâts» avait-il précisé. Il avait ajouté que sa nationalité roumaine avait peut-être été prise en compte par les auteurs de cet acte.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales