Nuit Debout fait sonner les casseroles devant toutes les mairies de France (VIDEO)

© Capture d'écran Twitter Magdala Schlokhoff

Vendredi 17 juin, le mouvement Nuit Debout avait prévu d'investir les parvis des mairies partout en France pour un concert improvisé de quelques minutes durant lequel les participants devaient faire sonner des casseroles en tapant dessus.

«"Casseroles Debout", c'est un événement court et proche de chez nous, qui permet au plus grand nombre de participer», peut-on lire sur le site demosphere.eu.

A la mairie du XI ème arrondissement de Paris, une soixantaine de personnes se sont ainsi données rendez-vous peu avant vingt heures pour taper sur leurs casseroles.

Cuillères, bouteilles en plastique, bâtons, les manifestants n'ont pas manqué d'imagination pour faire du bruit dans une ambiance bon enfant.

Ça change des grosses manifestations lors desquelles on voit des violences policières et des débordements, a expliqué à RT France une manifestante venue avec l'attirail nécessaire.

Un autre a souhaité ajouter : «vous voyez ces gens ? Ce sont eux que [Manuel] Valls traîte de "casseurs". Ils sont où les casseurs, vous en voyez vous ? Ces gens ont voté pour François Hollande en 2012 et aujourd'hui ils sont extrêmement déçus et veulent des solutions»

Selon les organisateurs de l'événement, ces rassemblements courts et festifs doivent permettre aux citoyennes et citoyens d'exprimer leur refus de la Loi Travail cette Loi «et du monde qu'elle amène avec elle».

L'objectif de l'événement est notamment «de toucher celles et ceux qui n'ont pas pu participer aux manifestations ou rassemblements ces dernières semaines pour des raisons professionnelles ou parentales», poursuit le site.

A Nantes, c'est sous la pluie que plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblés pour l'opération, dans la bonne humeur.

A Lyon, ils étaient une bonne centaine de personnes ont remonté le quartier Presqu'île en faisant joyeusement vibrer leur ustensiles de cuisine.

Un manifestant aurait néanmoins été arrêté par la police pour avoir fait un graffiti sur un mur durant l'opération.

A Marseille également, l'opération a rassemblé des participants.

Les petites communes aussi ont eu leur lot de sympathisants de l'opération. Bien que parfois (très) peu nombreux, ils n'en étaient pas moins enthousiastes ! 

Le parvis de l'hôtel de ville d'Amiens a lui aussi été investi par plusieurs dizaines de joueurs de casseroles.

A Grenoble, les manifestants ont investi les marches de la mairie sous un beau soleil.

A Clermont-Ferrand, l'ambiance était également à la fête.

Ainsi qu'à Vitry-sur-Seine (94), où plusieurs dizaines de personnes ont répondu présent.

A Bagnolet, le parking de la mairie a accueilli quelques dizaines de participants à l'opération Casseroles Debout, toujours dans la bonne humeur.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales